Rechercher dans ce blog

lundi 13 juin 2022

25 juin 2022 - Trouvons notre annimal Totem ?

 


Loup , sanglier, renard, chat, aigle, panterre ? Quel est votre annimal totem ?

On vous propose une méditation orienté vers la terre d'en bas pour y rencontrer votre annimal Totem. 

Depuis quelques années, les voyages chamaniques sont devenus des voyages touristiques cotés. Est-ce le manque de nature, notre culture qui s'en détache trop ou trop vite ? Est-ce un goût pour les espaces délaissés qui redeviennent des espaces à découvrir ?
 Que ce soit par les voyages chamaniques organisés 


 

Ou encore en suivant les histoires de Corine 


Nous voulons voyager dans le monde d'en bas, rencontrer son animal totem avec un peu d' 

Ayahuasca

 ou pas. Que cherchons nous ? 

Après notre cérémonie, nous nous poserons les questions : 

Qui est l'animal qui est en nous  et où est-il ?

Et  pourquoi cette fascination et pourquoi cela nous apparaît comme normal (si une personne nous déclarait vouloir rencontrer sa boîte d'allumettes ou sa machine à laver totem, qu'en penserions nous ?)  

mercredi 25 mai 2022

Semaine de la philosophie Lycée international de Casablanca - du 6 au 10 juin 2022

Nos 19 sujets




Pourquoi certains veulent toujours être le chef ?



  • C’est quoi un chef ?
  • C’est quoi un bon chef ?
  • Doit-on toujours écouter le chef ?
  • Est-ce que c’est mieux d’être le chef ?
  • Pourquoi certains veulent toujours être le chef ?

Des pauvres et des riches ? les joueurs de foot sont-ils trop payés ?



Eléments de référence 
Les inégalités économiques se sont rapidement amplifiées dans la plupart des pays depuis le début de la crise. Près de la moitié des richesses mondiales est aujourd'hui détenue par 1% de la population seulement. Les 85 personnes les plus riches de la planète possèdent autant que les 3 milliards et demi les plus pauvres !

Salaire des joueurs de foot ? Ref
Neymar domine ce classement avec son salaire mensuel brut de 4.083.000 euros soit 40 million de dyrams par mois, devant la star argentine Lionel Messi , arrivée l'été dernier en provenance du FC Barcelone (3.375.000 euros) 30 millions de dyram et Kylian Mbappé (2.220.000 euros) 20 millions de dyrams par mois , qui arrive en fin de contrat.

Le salaire moyen au Maroc est de 340 euros

Questions 

  • Que'est ce qui pourrait faire que certains gagnent plus que d'autres
  • Est ce normal que certains gagnent plus que d'autres ?
  • L'argent est-elle la seule chose à considérer quand on parle de richesse ?
  • Qui devraient gagner le plus d'argent si on accepte les différences de salaire ?
  • Les joueurs de foot sont-ils trop payés ?

La violence - Peut-on vivre sans? L'aimons-nous?

En spectacle, dans le sport nous regardons la violence, au cinéma plus le film est violent plus nous en sommes friand. Rien ne fascine comme un incendie ... alors aimons-nous la violence ?

La violence fait vendre : "Jeudi dernier, Le Parisien augmentait son tirage de 6 % par rapport à sa moyenne annuelle. Soit 27 400 exemplaires supplémentaires. Et pour cause. En une, un titre choc : « Bandes de banlieue : la nouvelle menace ». " 

C'est quoi la violence ? : Force brutale pour soumettre qqn.

Si la plupart des penseurs rejettent la violence au nom du respect des individus (Sartre, Alain) ou du pacifisme (Kant, Derrida, Arendt), certains philosophes (Marx, Engels, Nietzsche, Hegel) ont souligné le rôle moteur de la violence dans l'avancée des sociétés ou des rapports humains :

Chez Hegel, la lutte des consciences permet à l'individu de se poser en tant que tel. Sans opposition, la conscience ne peut parvenir à la réflexivité.

- Chez Sartre, l'existence même d'autrui est violence en ce qu'il porte un regard, une objectivité sur moi. Cette violence me permet néanmoins d'entrer en communication avec autrui.

- Chez Marx, la violence permet d'accoucher d'une société libre, de renverser les rapports de classes.

- Chez Weber, la violence est nécessaire à l'exercice de l'autorité de l'Etat.

- Chez http://la-philosophie.com/le-prince-machiavel, elle peut se justifier si l'objectif de la violence est la paix.

Citations

- Tous les États-nations naissent et se fondent dans la violence. Je crois cette vérité irrécusable. Sans même exhiber à ce sujet des spectacles atroces, il suffit de souligner une loi de structure : le moment de fondation, le moment instituteur est antérieur à la loi ou à la légitimité qu’il instaure. Il est donc hors la loi, et violent par là-même (Derrida)

- Etre politique, vivre dans une polis, cela signifiait que toutes choses se décidaient par la parole et la persuasion et non par la force ni la violence (Arendt)

- Il y a des moments où la violence est la seule façon dont on puisse assurer la justice sociale (Eliot)

Questions

  • La violence est-elle la preuve de la puissance ?
  • Peut on dominer quelqu'un sans violence ?
  • La violence est-elle naturelle ou apprise ?
  • Peut-on légitimement faire acte de violence pour maintenir l'ordre ?  (Police, Batman)
  • La violence dans le sport, au cinéma est-elle admissible ?
  • La violence dans la nature (ouragan, inondation)
  • Pourquoi la regardons nous  ?

C’est quoi le bonheur ?


Le bonheur, en philosophie, peut se définir comme l'état de complète satisfaction. Dans la philosophie antique (Epicure a écrit le premier traité du bonheur : La lettre à Ménécée), le but de la vie humaine est le bonheur, fin parfaite et Souverain Bien (summum bonum) ou pas ?

Quelques questions :
  • Définition ?
  • Est-il possible d'être heureux ?
  • Le plaisir et le bonheur  ?
  • Pour être heureux doit-on satisfaire ses désirs ?
  • Qu'est ce qui nous rend heureux ?
  • Peut on pleurer de bonheur ?  - 
  • Peut on être triste et heureux à la fois ? On sait comment que l'on est heureux ? 
  • Le bonheur est-il vraiment la chose la plus importante de votre vie ?
  • Accepteriez vous d'être heureux en étant opéré et avec juste l'envie de compter les brins d'herbes.  

C’est quoi l’amitié ?





Définition
Sentiment réciproque d'affection ou de sympathie qui ne se fonde ni sur la parenté ni sur l'attrait sexuel.

Questions :
  • Amitié fille-garçon ?
  • C'est quoi un véritable ami ? Celui a qui ont dit tout et qui nous incite à agir pour notre propre bien ?
  • Le meilleur ami ?
  • Qu'est-ce qui est important dans l'amitié ?
  • Peut-on avoir plusieurs meilleurs amis ?
  • L’amitié nous rend meilleurs ou jaloux ?
  • Aristote 3 types d'amitié : l’amitié utile, fondée sur l’intérêt, l’amitié agréable, qui repose sur le plaisir, et enfin l’amitié, plus rare et plus exigeante, qui a pour fondement la vertu  (admiration de l'honnêteté et de la bonté de l'autre) en voyez vous d'autres ?

C’est quoi la gentillesse ?




Définition : « être gentil•le, c'est rendre service à quelqu'un qui nous le demande [sans contrepartie] ». Ce n'est donc pas très difficile… et c'est tout bénef', puisque vous vous sentez mieux après. Alors, pensez à montrer un peu de gentillesse de temps en temps ! C'est un premier pas vers la sainteté

Questions :
- Si la gentillesse est tout bénef pourquoi ne sommes nous pas toujours gentils
- Pourquoi la gentillesse est-elle mal vue ?
Pourquoi la gentillesse est une force ? La gentillesse est plus qu'une force : c'est une philosophie de vie et une ouverture sur le monde, un vecteur de relations et d'opportunités.
Pourquoi les gens abusent de la gentillesse ? Certaines personnes abusent de leurs “amis”  D'autres sont gentilles en permanence car elles ne supportent pas l'idée-même d'un conflit.
 Peut-on être aimable partout, tout le temps, avec tout le monde ? 
- Peut on être gentil et dire Non ? Comment être aussi gentil avec soi même ?

 

La beauté, comment la reconnaître ? Est-ce important ?


Définition :
Le beau ou la beauté est une notion abstraite liée à de nombreux aspects de l'existence humaine. Ce concept est étudié principalement par la discipline philosophique de l'esthétique, ... (définiiton de misère)

Qu'est ce que cela nous fait ? 

Questions :
  • Qu'est ce que je resent quand je dis c'est beau ?
  • La beauté est-elle superficielle ? Importante ?
  • La beauté est-elle un moyen de se découvrir par l'émotion devant un objet que l'on penserait nous laisser insensible? 
  • La beauté est-elle un mystère ? Devons nous accepter de na pas comprendre pourquoi c'est beau ?
  • Si on explique pourquoi c'est beau, est ce moins beau ?
  • Le beau est-il un moyen d'aller vers le bonheur ?
  • Qu'est ce qui est beau pour toi et pourquoi tu dis que c'est beau ?
  • Quand on dit c'est beau, qu'est ce que l'on dit ? Est ce que l'on doute ?
  • Que ce passe t il si l'autre à coté de nous pense au contraire que ce n'est pas beau ?
  • La beauté est elle un moyen d'accepter l'inexplicable ? 


Si nous étions tous les mêmes ? exactement les mêmes ?



 Il y avait une fois une petite fille qui s’appelle Jacqueline. Elle avait une maman qui s’appelait Madame Jacqueline. Le papa de la petite Jacqueline s’appelait Monsieur Jacqueline. La petite Jacqueline avait deux sœurs qui s’appelaient toutes les deux Jacqueline, et deux petits cousins qui s’appelaient Jacqueline, et deux cousines qui s’appelaient Jacqueline et une tante et un oncle qui s’appelaient Jacqueline…

Un sujet d'absurde. L'absurde en philosophie est un moyen de nettoyer toutes la doxa. En effet il n'y est plus possible d'y faire référence à une pensée classique, l'ordre est devenu le chaos. Avec ce sujet le chaos est en fait l'ordre suprême puisque tous pareils, nous sommes alors tous égaux, tous pareils, tous en ordre.
Le sujet est étrange, comme un jeu. C’est une expérience de pensée ou nous avons tous exactement la même apparence, le même nom et le même prénom, le même travail et nous habitons dans exactement le même appartement.
Nous avons les mêmes gouts, les mêmes vêtements. 
Les élèves doivent poser des questions à partir de l’énoncé   « Tous pareils »  de  l’expérience de pensée pour découvrir progressivement la puissance du jeu et les inconvénients d’une telle situation et peut-être aussi les avantages.

Nous serions comme des fourmis, pour un humain, tous pareils ….

Comment savoir ce qui est bien et mal ?



Une séance au format "Matthew Lipman" .  Nous lirons donc le texte ensemble. Chacun s'arretant à un poit ou à une virgule. Puis nous nous demanderons ce qu'est le bien ou le mal et ce qui doir nous conduire dans la vie pour faire ou recevoir ce qui est bien ou mal.

Ce qui m'arrive est-il bien ou mal ?

Un pauvre paysan chinois travaillait dur, aidé dans les travaux des champs par son fils. Rassemblant toutes ses économies, il partit au marché acheter un cheval pour soulager leur labeur. C’est une superbe bête qui tire la charrette pour rentrer les récoltes, rapporter le bois, et bien d’autres taches encore. Ce qui satisfait les deux hommes.
Son voisin voyant cela se montra jaloux, et proposa au pauvre paysan d’acheter son cheval.
Le paysan répondit : " Ce cheval est beaucoup plus qu’un animal pour moi, c’est un ami, je ne veux pas le vendre ".
Un jour, le cheval sauta au-dessus de la clôture et disparut.
Le voisin passant devant l’écurie vide dit au fermier : " C’était prévisible qu’on la volerait cette bête ! Pourquoi ne me l’avez-vous pas vendue ? Vous n’avez pas de chance ! ".
Le paysan se montra plus circonspect : " N’exagérons rien dit-il. Le cheval ne se trouve plus dans l’écurie, c’est un fait ! Tout le reste n’est qu’une question d’appréciation de votre part. Comment savoir si c’est une chance ou une malchance ? Nous ne connaissons qu’un fragment de l’histoire. Qui sait ce qu’il adviendra ? ".
Le voisin se moquait du vieil homme. Il le considérait depuis longtemps comme un simple d’esprit. Le fermier n’est pas assez riche pour s’acheter un autre cheval, et continue de travailler dur avec son fils. Quinze jours plus tard, le cheval revint. Il n’avait pas été volé ; il s’était tout simplement mis au vert, et ramenait une douzaine de chevaux sauvages de son escapade.
Le voisin du fermier vint lui rendre visite : " Vous aviez raison, ce n’était pas un vol. Vous avez de la chance ! "
" Je n’irais pas jusque-là " dit le paysan. "Je me contenterais de dire que mon cheval est revenu. Comment savoir si c’est une chance ou une malchance ? Ce n’est qu’un épisode ".
Le paysan demande à son fils de dresser les étalons sauvages, ce qu’il entreprit. Au cours d’une séance de dressage, un des chevaux jeta son cavalier à terre et le piétina, lui cassant une jambe.
Le voisin vint une fois de plus donner son avis : " Pauvre ami, vous n’avez pas de chance, voici que ton fils unique est estropié. Qui donc vous aidera pour les travaux de la ferme ? Vous êtes vraiment à plaindre."
" Voyons, " rétorqua le paysan, " n’allez pas si vite. Mon fils a perdu l’usage de sa jambe, c’est tout. Qui dira ce que cela nous aura apporté ? Nul ne peut prédire l’avenir ".
Quelque temps plus tard, la guerre éclata. Tous les jeunes hommes du village furent enrôlés dans l’armée, sauf l’invalide.
« Vieil homme, " se lamenta le voisin, vous aviez raison ; " votre fils ne peut plus marcher, mais il reste auprès de vous, tandis que nos fils vont se faire tuer "
" Je vous en prie " répondit le paysan, " ne jugez pas hâtivement. Vos jeunes sont enrôlés dans l’armée, le mien reste à la maison, c’est tout ce que nous puissions dire. Est-ce un bien ou un mal ? Qui peut le dire ? ".
Lao Tseu vécut au 5ème ou 6ème siècle avant J.C

Question : 
Le bien est-il la vertu
Le mal est-il ce qui fait souffir
Le bien et le mal existe t il dans la nature
Est ce que au fond de moi, je sais quand je fais mal ou pas ?
Si la conscience est le jugement pratique par lequel le sujet distingue le Bien et le Mal et apprécie moralement ses actes et ceux d'autrui ? par qu'elle question pouvons nous trouver ce qui est bien et mal.

C’est quoi la liberté ? 


Encore un Lipman. Nous partirons de la fable que je vais lire pour réfléchir ensuite à la liberté ?

Monsieur Seguin n’avait pas de chance avec ses chèvres. C’était toujours la même histoire. Elles cassaient leur corde, s’en allaient dans la montagne et là-haut, le loup les mangeait. Ainsi, il perdit six chèvres. Ces bêtes étaient têtues tout comme monsieur Seguin. Il décida alors d’acheter une nouvelle chèvre, plus jeune que les précédentes. Cette dernière était petite avec un regard doux et de longs poils blancs. Il l’appela Blanchette. Elle était docile, se laissant traire sans bouger, elle raffolait des caresses prodiguées par le vieil homme. Il pensait : “Celle-là est contente, elle ne me quittera jamais !”
Mais il se trompait. La petite chèvre rêvait en regardant la montagne et en oubliait de brouter. Elle voulait aller gambader loin, très loin où il y avait tant de feuilles à manger et toute la place pour trotter dans les verts pâturages.
Un matin, alors que monsieur Seguin était venu traire Blanchette, il ne trouva que quelques gouttes de lait dans son seau.
- Tu as maigri, dit monsieur Seguin inquiet. Es-tu malade ?
- Non monsieur Seguin, je m’ennuie. Je veux aller jouer dans la montagne.
- Comment ? Cria monsieur Seguin. Blanchette, tu veux me quitter ? Est-ce que l’herbe te manque ici ? Peut-être que ta corde est trop courte ; veux-tu que je l’allonge
- Oh non ! Monsieur Seguin. Ce n’est pas la peine, votre jardin est trop petit. Je le connais par cœur et j’ai déjà tout mangé.
- Alors qu’est-ce qu’il te faut ? Qu’est-ce que tu veux?
- Je veux partir à la découverte de la montagne !
- Mais malheureuse, tu ne sais pas qu’il y a le loup de la montagne ?
- Je lui donnerai des coups de corne pour me défendre, monsieur Seguin.
- Le loup se moque bien de tes cornes. Il a mangé des chèvres bien plus grosses que toi ! Eh bien, non… Je te sauverai et pour cela, je vais t’enfermer dans l’étable, car tu ne comprends pas le danger qui rôde sur la colline.
Monsieur Seguin emporta la petite chèvre dans une étable sombre. Il ferma la porte à double tour mais oublia de fermer la fenêtre. Blanchette profita de son oubli et sauta. Elle courut en direction de la montagne colorée de fleurs sauvages.
Pour elle, c’était la fête. La nature la reçut comme une petite reine. Les arbres se baissaient jusqu'à terre pour la caresser du bout de leurs branches. Tout sentait si bon. Blanchette goûtait à tout, sautait partout, roulait les pattes en l’air et glissait le long des pentes.

Une fois, au bord d’un plateau de verdure, elle aperçut en bas, tout en bas dans la plaine, la minuscule ferme de monsieur Seguin.
- Que c’est petit ! Dit-elle. Comment ai-je pu tenir là-dedans ?
Blanchette se concentra et entendu le pauvre homme crier :
- Reviens Blanchette ! Reviens !
Mais il était trop tard, la nuit tombait. En bas, la maison de monsieur Seguin disparaissait dans le brouillard ainsi que tous les champs aux alentours. Dans le silence et le noir, Blanchette entendit derrière elle un bruit de feuilles.
Elle se retourna et vit dans l’ombre deux oreilles courtes toutes droites, avec des yeux qui luisaient : c’était le loup ! Énorme, immobile, il était devant elle et la détaillait avec gourmandise tout en se passant sa langue rouge sur ses babines.
Pour se défendre des attaques du loup, Blanchette se mit en garde, la tête basse et les cornes en avant.
À coup de crocs, de cornes, de sabots et de griffes, le loup et la chèvre se bâtirent toute la nuit. La courageuse chèvre résista jusqu’au matin.
- Enfin ! Dit la pauvre chèvre épuisée.  
Blanchette avait attendu courageusement le jour pour se laisser tomber dans cette herbe verte qu’elle aimait tant. À bout de souffle, elle abandonna le combat et succomba face au loup.

Sophie Bourguignon

Questions
Blanchette voulait être libre est ec normal ? Pouvait elle être libre ?
ëtre libre cela veut il dire être seul ?
Comment pouvez faire Blanquette pour être libre et ne pas se faire manger par le loup 
Choir de partir courir est-ce la liberté ou trop d'envie qui fait que l'on fait une bétise en le sachant o un manque d'information ou de confiance dans ce que lui dit M. Séguin ou encore le désir d'être plus fort que le loup, le désir de devenir le loup ?

Réfléxion 
Au niveau plus élevé, la liberté s'identifie avec la spontanéité des tendances. L'homme est libre quand il peut réaliser ses désirs (Epicure). Mais certaines tendances sont néfastes et nous luttons naturellement contre elles. La spontanéité ne peut donc consister à oébir à ses passions.
La liberté se définit par la possibilité de choisir.
La liberté consiste souvent à “changer ses désirs plutôt que l'ordre du monde” (Descartes).

C’est quoi l’art ? As quoi ça sert ?


Dans notre monde ou tout doit "servir" à obtenir plus de ce plus à jouir l'art sa pratique, sa contemplation, son expérimentation on parfois du mal à trouver une raison d'être.

Questions
  • C'est qui un artiste
  • L'art est-il pratiqué dans votre famille ?
  • Aimez vous dessiner, peindre, chantez, dansez ?
  • L'art peut il nous faire changer d'avis, nous changer ? nous faire peur, pleurer rire ?
  • Une oeuvre d'art est-elle un lien entre deux amis, deux amoureux ?
  • Parfois vous ecoutez de la musique est-ce que cela ne change pas le monde ?

Reflexions 
L'homme est-il artiste par nature ?  

fonction de l'art dans la société
  • Il permet l’expression des individus.
  • Il permet à chacun d’entrer en communion d’esprit avec d’autres individus, d’avoir l’impression de partager des moments, des sentiments et des émotions avec eux, d’être empathique vis-à-vis de ce qu’ils ressentent.
  • Il permet à chacun de décorer son environnement, de le personnifier.
  • Il a également pour fonction de fasciner, de créer des passions.
  • C’est un instrument d’éducation et de diffusion du savoir, mais, également un outil de propagande et d’endoctrinement.
  • On lui reconnaît des capacités d’introspection.
  • Les Grecs de l’Antiquité avaient découvert sa capacité de catharsis, on l’utilise aujourd’hui en thérapie.
  • De tout temps, il a servi à commémorer les événements, forger les souvenirs, glorifier les individus. Il joue un rôle dans la construction de l’identité des individus et des sociétés.
  • Il est à la fois le résultat d’une culture et un élément qui contribue à sa construction.
  • Il permet le développement de l’imagination, de la créativité.
  • L’art est subversif. Il permet d’interroger les gens sur leurs valeurs, leurs croyances.

Etre ami ou dire la vérité ?

 

L'histoire de Guillaume et Ahmed 
Guillaume et Ahmed sont les deux meilleurs amis du monde. Ils étaient très contents lorsque le maître leur confia la mission à tous les deux d’aller chez la directrice pour lui remettre un papier important.
En sortant de la classe, ils furent étonnés d’apercevoir dans le couloir Juliette, une de leurs camarades. Elle était en train de fouiller dans le sac de Marc accroché au porte-manteau. Elle a en sortit un téléphone portable, l'a glissé à toute vitesse sous son pull et partit en courant.
Guillaume et Ahmed étaient atterrés. - Tu as vu ça ? dit Ahmed, Juliette a volé le téléphone  de Marc dans son sac !
- Oh la la ! répondit Guillaume, Il va se faire gronder par ses parents quand ils verront qu'il n'a plus son Samsung. Ce soir, moi, je vais aller tout raconter à Marc et à ses parents.
- Tu es fou ! s’exclama Ahmed, tu ne vas pas dénoncer Juliette! C’est notre amie. Et si ses parents apprennent qu’elle a volé, elle aussi, elle va se faire gronder. Non, moi je ne dirai rien à personne.  

---
La question du dilemme moral est toujours amusante. Souvent les enfants luttent pour se débarrasser de la question qui est comme un insecte énervant  que l'on veut chasser du revers de la main. Comme cela ne marche pas, ils choisissent alors au hasard  puis … reviennent sur leur choix et reparte avec une hésitation.

Prévu avec des maternelles dans un temps court de 30 minutes, cette question ne se fera peut-être pas. C'est mon challenge !

Définitions :  vérité, Ami

Questions 
Comment sortir du dilemme ? Le peut-on ?  
Préféres tu être un ami, vomplice d'un voleur ou une personne honnête qui n'a pas d'ami ?

S’ennuyer, c’est quoi ?






L'ennui est donc décrit tour à tour, par Schopenhauer et Jankélévitch, comme un rapport douloureux à l'être : il est révélateur de la vacuité de l'existence en général chez Schopenhauer et signe du vide de notre propre existence, accablée du poids du passé, chez Jankélévitch.

Personne n'aime donc s'ennuyer, mais en fait pourquoi ? et s'ennuyer c'est aussi une pause qui permet de faire le point? 

La question ici prévue pour des enfants de 7 ans semble elle aussi comme la précédente un peu compliquée. A voir!

Définition : s'ennuyer : Éprouver de la lassitude, du désintérêt.
Question : 

    • Est-ce que ça peut être bien de s’ennuyer ?
    • S’ennuyer : c’est ne rien faire ou faire quelque chose qui ne nous plaît pas ?
    • Est-ce que quand on s’ennuie le temps passe plus lentement ?
    • Pourquoi dit-on qu’il existe « des temps libres » et des « temps morts » ?
    • Est-ce qu’on peut perdre son temps ?
    • Pourquoi une heure peut passer vite ou lentement ?
    • À quoi ça sert de rêver ? À quoi ça sert d’imaginer ?
    • Pourquoi s'ennuie-t-on ?
    • Peut-on  s'ennuyer avec les autres et être bien seul ?
    • Est-ce qu'il y a des gens qui ne s’ennuient jamais ? pourquoi ?
    • S'ennuyer est-ce être triste ?
    • Que font les gens qui s'ennuient ?
    • Vous vous ennuyez maintenant ? 

C’est quoi penser ?




Une question d'intros
Une question d’introspection, à qui correspond cette activité qui est celle de penser.
Au sens large du terme, penser est une activité psychique, consciente dans son ensemble (mais parfois incontrôlée), qui recouvre les processus par lesquels sont élaborées, en réponse aux perceptions venues des sens, la synthèse des images et des sensations réelles et imaginaires qui produisent les concepts que l'être humain associe pour apprendre, créer, agir et communiquer dans la réalité.

Le travail est de d’arriver à une définition. 
Questions :
  • Pensez-vous avec vos cerveaux ?
  • Pourriez-vous penser si vous étiez sans corps ?
  • Penser est-il dangereux ?
  • Peut vivre sans penser ?
  • Rêver est-ce penser ?

La colère est-ce une bonne chose ?




La colère est l’une de nos émotions les plus primitives… et les plus dangereuses, remarque le philosophe britannique Nigel Warburton dans The New European. « La colère pousse les gens à se comporter d’une manière irrationnelle », qui engendre souvent un surcroît de « violence ». Mais « est-ce une raison pour essayer de nous en débarrasser ? » Pas si sûr. « Il existe différents types de colère. Certaines sont mauvaises, d’autres bonnes. La bonne colère est précieuse », selon lui, car elle témoigne d’un « désir de justice » lorsqu’elle est « canalisée vers une action alimentant un changement politique ». L’important, c’est que cette colère se détourne du passé et de la « vengeance » pour devenir une force de transformation de l’avenir. 

Définition : Violent mécontentement accompagné d'agressivité.

Questions :
Vous rappellez vous une colère ?
Si vous avez déjà été en colère aviez vous raison ?
Est ce que la colère peut être utile ?
Que feriez vous si un ami est en colère  contre vous ?
 

On est où avant de naître ?




Questions :
  • Avant d'être né est ce comme quand on est mort ? 
  • C'était comment avant moi ?

Les animaux peuvent-ils être tristes ?

En France, les animaux sont considérés légalement comme des êtres sensibles. Mais qu'en est-il au Maroc pour les enfants ? 

Questions : 
Est ce que l'un de vous à une histoire prouvant qu'un annal peut être triste
Est-ce qu’ils peuvent avoir des sentiments : La peur, la colère, la tristesse, la honte et la joie.
Qu’est ce qui leur manque pour être triste s’ils ne le sont pas ?
S’ils le sont comment n’avons-nous pas assez de cœur pour ne pas les manger ?


Faire attention à la nature, ça veut dire quoi ?





Questions
  • Qu’est-ce que la nature ?
  •  De quoi est constituée la nature ? des plantes, des arbres, des minéraux, des animaux, des êtres humains? 
  • Lorsque l’homme intervient, est-ce encore la nature ? 
  • La nature est-elle clémente ou dangereuse, belle ou laide, apaisante ou inquiétante ? La nature est-elle séparée du monde humain? 
  • La nature doit-elle être maîtrisée ? 
  • La place de l’homme dans son environnement, dans le façonnage du paysage, son action : est-elle positive ou négative ?
  •  Quel est notre usage de la nature ? 
  • Peut-on vivre sans ressources naturelles ?  
  • Que pourrait engendrer une trop forte utilisation, voire exploitation, des ressources naturelles ? 
  • Tout le monde a-t-il le droit d’utiliser la nature ? Pour en faire quoi ? 
  • A qui appartient la nature ?  
  • Avons-nous des devoirs à l’égard de la nature ? 
  • La nature a-t-elle des droits ? 
  • Quel statut lui accorder ?

Avoir peur, mais de quoi ?






Questions: 
  • C'est quoi avoir peur ?
  • As tu peur de la même chose que les autres ?
  • Est ce que c'est une bonne chose d'avoir peur ?
  • Si tu n'avais jamais peur, il se passerait quoi ?
  • Quand tu as très peur, il se passe quoi ?
  • Comment faire pour ne pas avoir ou moins peur ?
  • Est ce que parfois on aime avoir peur 


Ca chauffe en Grande Maternelle à Casablanca


Merci à toute l'équipe de Direction et particulièrement à Madame Fumo pour votre acceuil.   



lundi 9 mai 2022

21-Mai-2022 - La famille est-elle pertinente dans le monde d’aujourd’hui?


Lien Visio : https://meet.google.com/bes-audy-myj

La famille s'inscrit comme un concept de plus en plus difficile à cerner ou de moins en moins effectif dans sa forme traditionnelle. 


L'étymologie signifie ceux qui vivent sous le même toit. Cette étymologie se retrouve pleinement dans la définition de l'Observatoire des Territoires qui déclare que :

"Une famille, au sens statistique du terme, est la partie d’un ménage comprenant au moins deux personnes et constituée :

  • soit d’un couple sans enfant,
  • soit d’un couple avec enfant(s),
  • soit d’un adulte avec son ou ses enfant(s), c’est-à-dire une famille monoparentale."

Le journal le monde nous indique que  : "Le nombre de Français vivant seuls a augmenté de 50 % depuis 1990".  Au delà des disparités liées aux âges, sexes et catégories sociales le constat est terrible. 9 millions de personnes sont étymologiquement déclarables sans famille.  

Le sentiment d'un changement profond de ce qu'est la famille est bien réel. 

D'autres marqueurs ne sont pas non plus à ignorer : 

  • Le nom de famille véritable symbole est sur la sellette, en effet à partir du 1er juillet 2022, il sera possible de modifier son nom de famille par simple déclaration à la mairie.  On va pouvoir divorcer de ses parents!
  • Vous connaissez Noël, Pâques, la fête du travail, la fête des mamans mais saviez vous que le 15 mai 2022 c'est la fête de la famille?

  •  Les femmes françaises font de moins en moins d'enfant


 
  • Les familles mono parentales sont les seules dont la proportion augmente. Il n'est pas question de signifier que les familles mono parentales ne sont pas des familles, mais le risque de devenir une famille d'une personne donc un sans famille étymologique au départ des enfants est bien sûr plus important dans ce cas.  Cette augmentation est inscrite dans la durée puisque en 1999, seules 16.7% des familles étaient monoparentales.


Toujours sur l'Observatoire des Territoires on trouve un document déclarant que un tiers des personnes sont sans famille;


Famille ? ou êtes-vous ? 

 Alors la famille un modèle dépassée ?

[PHILO] Du mariage de raison au mariage d'amour - Luc Ferry : https://www.youtube.com/watch?v=riNy8RSi_SE 



Famille : pourquoi autant d'inquiétude ? : https://youtu.be/t-B8q4EMBWw


Elisabeth Roudinesco: Famille, la grande peur du désordre : https://www.youtube.com/watch?v=kN74_fHP_qg

Extrait du master Class Libération - Luc Ferry - Famille :  https://drive.google.com/file/d/1urSuleu4zfcwew2cVi2DvnnryoJgAlXD/view?usp=sharing

Ref

Qu’est-ce qu’une famille ? : http.com/file/d/1B0jyu9ivY7Yq8ZD0MCk6eKxQd_kj1jdX/view?usp=sharings://www.philomag.com/articles/quest-ce-quune-famille

Les Master Class de Libération : La famille en quatre leçons de philosophie (2014) - DVD - sera disponible cette semaine à la médiathèque. 

Haptonomie, allô maman ici foetus : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/les-chemins-de-la-philosophie/les-chemins-de-la-philosophie-du-jeudi-27-janvier-2022-7792570 

samedi 9 avril 2022

23 Avril 2022 - [Présentiel et Visio] Pouvons nous vivre sans addiction ?

 Pouvons nous vivre sans addiction ? - 


 

Mixe [Présentiel , Hybride ]

Lien pour la visio : https://meet.google.com/msw-qudi-htr

Nous nous placerons sur un plan purement officiel quand à la définition. celle-çi proveint, sans être sourcée du site https://www.drogues.gouv.fr/ 

"L’addiction est une affection cérébrale chronique, récidivante, caractérisée par la recherche et l’usage compulsifs de drogue, malgré la connaissance de ses conséquences nocives ."

Les animaux se droguent et retournent à la drogue si on leur en donne l'occasion.


L 'addiction aurait donc cela d'humain que nous conaitrions d'autant plus les dangers.

Mais cette définition ne dit rien de l'accès à la drogue ni de la cause des conséquences nocives. En effet, mon cerveau peut être générateur d'éléments chimiques et o=pour les obtenir je peux risquer des conséquences nocives. Les pilotes de grands prix dui chaque dimanche saturent leur corps d'adrénaline sont ils des gens sous addiction?

La philosophie qui ,Socrate ne me démentirait pas, peut avoir des conséquences nocives est-elle alors une addiction ?

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Il faut être toujours ivre. Tout est là : c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous.

Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est ; et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront : « Il est l'heure de s'enivrer ! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. »
Baudelaire, Le Spleen de Paris, XXXIII
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Mais notre question est tout autre. Pourrions nous vivre sans addictions ? Que la drogue soit créée en interne par notre corps dans des circonstances précises et possiblement nocives ou simplement ingérérer est-il posssible de vivre sans. 


Être averti du danger d'un plaisir d'amour  qui ne dure qu'un instant pour une souffrance qui dure longtemps peut-il nous enpécher de le consommer. Et si oui, serait ce encore vivre ?
 
La question est-elle alors celle de la pomme du jardin d'Eden. Ne pas y toucher car alors tout est fini, nous avons et succombons ?

Cette mécanique  chronique, récidivante qui nous pousse à chercher le plaisir n'est elle pas plus le problème que la substance. Socrate cherchant la vérité obstinément est-il alors en situation d'addiction ?


Clotilde Pivin nous déclarait sur F.C. : "La philosophie se définit parfois comme une médecine de l'âme. Cependant elle s'interroge peu sur les médicaments et elle ignore souvent les substances au profit des idées. Pourtant bien des philosophes, comme de nombreux créateurs, ont eu recours à quelques expédients pharmaceutiques, pour stimuler leur esprit ou trouver la paix. Loin d'être anecdotique, cet usage des psychotropes révèle une vérité du corps pensant, de ses petites folies et de ses addictions. La philosophie consomme et construit des drogues dans son propre langage, même le plus rationnel. Les effets de ces drogues sont très différents selon leur finalité : elles traduisent un désir de transformer la réalité ou sa perception, mais elles peuvent aussi servir à la normalisation des individus. La philosophie, face aux risques de médicalisation de la société, présente une autre forme de stupéfiant."

L'adolecence est une période ou l'on peut rechercher des conduites à risque en s'interrogeant sur la validité de ce que l'on enseigne sur les fameuses "conséquences nocives" . Il est alors logique que si la peur des conséquences n'est pas là, nous fassions alors comme nos animaux de la vidéo et cherchions le plaisir avec obstination.

Pourtant nous ne sommes pas tous égaux devant cette posture. Comment font ceux d'entre-nous qui ne sont pas "addicts" pour vivre et sont-ils plus ou mons heureux? 


Quelques réflexions :


Le sucre rend-il "accro" ?


Des drogues de plus en plus fortes 
Du plaisir à l'addiction ref : https://www.philomag.com/articles/du-plaisir-laddiction

Yves Michaud publié le 17 juillet 2012 

... L'évolution des excitants vient près d’un siècle après, avec la mise sur le marché de drogues pharmaco-chimiques, issues de la transformation de produits naturels – cannabis, pavot (opium, héroïne) ou coca (cocaïne, crack) – ou de la synthèse chimique (LSD, ecstasy, kétamine, Propofol, etc.). De nouveau, des produits extrêmement puissants sont accessibles à la consommation de masse. On sait que cocaïne, ecstasy et cannabis sont devenus des denrées presque courantes, proposées à des prix qui ne cessent de baisser, alors que la qualité, elle, augmente. Dans le même temps, on voit revenir l’alcool sous des formes plus violentes que celle des assommoirs – avec les prémix et les modes d’ingestion brutaux pour frôler rapidement le coma éthylique, et même des ampoules à sniffer pour que l’alcool monte au cerveau sans passer par le sang.
Deux choses me semblent ici se croiser et se renforcer en boucle. D’une part, la quête d’un hédonisme du décrochage ultrarapide et de la sensation violente – le shoot et le flash –, un hédonisme très différent de la jouissance de plaisirs différenciés aussi bien en intensité qu’en nature. La vogue des sports extrêmes, la recherche de la décharge d’adrénaline s’inscrivent, à mon sens, dans la même perspective...

Pierre Cassou-Noguès

« J’ai un usage réprimé du portable, sinon j’y passerais tout mon temps. Car c’est une addiction insidieuse, comme l’addiction à la cigarette.

Documentation 

[Documentaire] Drogues et cerveau - Opiaces et tranquillisants du plaisir à la dépendance
Addictus : esclave pour dette 
entre 10 et 20% des sujets (homme ou animal) deviennent toxicomane les autres restent sont usagers.
Le nombre de récepteurs B2 (éléments protecteurs de l addiction)  pourrait être augmenté par la psychothérapie 


Conférence de Laurent Karila sur le addictions / jeudi 20 janvier 2022

Tout ce qui vous fait plaisir vous le recommencez