Rechercher dans ce blog

lundi 1 mars 2021

20 mars - Hybride - Le complotisme

Le complotisme avec la pandémie est un concept mondial. Pourquoi? La Chine a mis en circulation le Coronavirus. L'origine serait animale où issue d'un laboratoire biologique? Ce sont des hypothèses qui ne sont pas solides. Ce virus aérosol a gagné toute la planète en raison de sa propagation, par le toucher et les voies respiratoires de l'espèce humaine principalement. Les contaminés le transmettent facilement aux autres ce qui oblige d'avoir des mesures sanitaires strictes. Lavage des mains et port du masque obligatoires. La distanciation et la fermeture des salles de spectacles et des activités sportives. Pourquoi ces mesures? Les formes graves de l'infection obligent des hospitalisations massives, qui saturent les services hospitaliers d'urgences pour l'assistance respiratoire. Le vaccin pour lutter et bloquer la Pandémie est fabriqué par différents laboratoires et certaines Nations ne sont pas approvisionnées en rapport aux besoins de leurs populations. Mais encore il y a de la méfiance sur le contenu des vaccins et leur provenance de fabrication. Le complotisme prend naissance à ce niveau. 1) le contenu qui pourrait avoir un produit frelaté pour soumettre les vaccinés à la volonté des producteurs de vaccins, qui pourraient ajouter d'autres produits pour influencer ou modifier la conscience des personnes vaccinées. 2) La provenance est importante. Israël est très en avance et et a proposé aux palestiniens de Jérusalem de mettre en place, un site équipé pour vacciner les musulmans qui viennent pour prier à mosquée Al Asqa le vendredi. Mais refus de la part du Président de la Palestine, ami de la Russie. Or la Palestine ne dispose pas des laboratoires pour fabriquer un tel vaccin. Le complotisme est partout comme la technologie et en chacun selon les passions les plus en vogue, que sont la haine et l'ignorance, dont les causes sont secrètes et bien gardées.

samedi 13 février 2021

La religion - Hybride présentiel et Internet - 20/02 à 11h

  




6 personnes à la médiathèque en présentiel - Merci de réserver votre place

Pour se connecter à la réunion à partir de Samedi 10h30  cliquez sur le lien : https://meet.google.com/xes-mqgv-fai

La religion, que veut dire ce mot ?

Les religions sont elles les mêmes ?

Est-on religieux par nature ou culture ?

La religion à qui ça sert, quel est son rôle, pourquoi en avoir ou ne pas en avoir fait une différence ?

Introduction d'Elisabeth , de Jean et de Christian puis débat.


Quelques pistes 

(information reprise depuis le blog de kapheeine)

  Qui d’entre nous ne s’est jamais laissé   dire que  les choses bien  n’arrivaient jamais sans raison, qu’on les assumait d’autant mieux que l’on pensait les avoir méritées ?

Il a été montré qu’un pigeon, enfermé dans une boîte, parvient rapidement à associer le fait de pousser un bouton et l’accès à une récompense. On a cependant remarqué que si la trappe menant à la nourriture s’ouvrait à intervalle régulier, sans aucune autre raison qu’un déclenchement automatique et programmé par exemple toutes les 60 secondes, alors le pigeon reliera ce qu’il était en train de faire (par exemple battre des ailes ou bouger sa tête de droite à gauche) à la récompense.

Et ainsi, par espoir d’un lien de causalité, il se mettra à battre des ailes ou à remuer sa tête de droite à gauche – entre deux ouvertures de porte – pensant que ses efforts seront récompensés par l’ouverture (pourtant automatisée). On peut alors dire que le pigeon a développé un système de superstition.

Peut-on étendre cette observation à l’homme? Hé bien, mettons-nous à la place du pigeon.Imaginons que vous choisissiez un job. Si au bout de 2 semaines, à cause d’une restructuration au sein de l ‘entreprise, vous êtes virés, vous aurez tendance à vous accuser d’avoir mal choisis, mal prévu. Par contre, si par la même restructuration, vous êtes promu directeur, vous vous féliciterez de votre choix. Alors que dans les deux cas, vous n’y êtes peut-être pour rien! Vous aurez même peut-être tendance à expliquer ces changements par une volonté divine, ou par le hasard des choses.

Par conséquent, l’on peut dire que tout ce qui nous arrive ne dépend en réalité que de deux choses: le hasard, et nos propres choix.

C’est là que certains catholiques me sortiront l’argument de Dieu, qui interviendrait dans nos vies. Ils oublient une chose: d’après la doctrine catholique, Dieu n’intervient pas contre la volonté de l’être humain, qui peut le rejeter. Et si l’on considère que le hasard n’est en grosse majorité que l’ensemble des choix faits par les êtres humains, on peut en conclure que Dieu n’intervient pas dans l’équation.

Pour ceux qui n’ont pas suivi, une petite vidéo, issue du film Mr. Nobody:



Comment le cerveau fabrique la religion

 Une expérience renforce l'idée que la croyance religieuse serait associée à un hyperfonctionnement des zones du cerveau servant à détecter les intentions.

SÉBASTIEN BOHLER|  20 février 2014

Les chiffres, grosso modo, livrent toujours à peu près la même estimation : environ 90 pour cent des êtres humains croient à une divinité ou une entité surnaturelle. Cette majorité quasi-soviétique invite les neuroscientifiques à se demander si la croyance religieuse ne serait pas l'expression d'une capacité cognitive très générale dans l'espèce humaine. Une de ces capacités fondamentales, étudiées par les scientifiques, est la « détection d'agents ». De quoi s'agit-il ? Pour ceux qui comprennent bien l'anglais, cette vidéo en donne une bonne explication.

Récapitulons, et résumons pour ceux qui n'auront pas vu la vidéo. Nous avons tous la capacité, quasi automatique, d'interpréter les changements qui nous entourent comme le résultat d'actions, voulues et exécutées généralement par des êtres humains. Par exemple, si vous remarquez que votre bureau a été dérangé, ou que vos affaires ont été déplacées, vous cherchez qui a pu le faire - vous faites de la « détection d'agents ». Cette capacité de détection d'agents repose sur l'activité de certaines zones du cerveau, le cortex frontal inférolatéral et le cortex dorsomédian.

Jusque là tout va bien, et la détection d'agent est même un avantage pour se débrouiller dans un monde peuplé d'agents humains. En fait, comme le rappelle la vidéo ci-dessus, les personnes n'ayant pas cette capacité ont généralement des troubles neurologiques invalidants. Donc, vive la détection d'agents. Mais là où ça se complique, c'est si , en apprenant que le Japon est submergé par un tsunami, vous cherchez qui a bien pu le faire... Comme 40 pour cent des personnes interrogées dans cette vidéo ! Vous êtes alors dans une situation où votre système de détection d'agent fait, à tout le moins, de la surchauffe : vous essayez d'attribuer à une force surnaturelle le cataclysme qui a frappé les côtes japonaises. Et si nous franchissons un pas de plus dans la détection d'agents, libre à chacun de chercher, en observant les montagnes, les forêts, les océans et les étoiles, qui a bien pu faire tout ça. Quel AGENT a fait tout ça.

Chez des personnes qui détectent un agent derrière la création (on pourrait l'appeler poétiquement « le grand horloger », ça sonne plutôt bien, non ?), il faudrait donc s'attendre à voir un fonctionnement particulièrement intense des zones du cerveau sous-tendant la détection d'agent. Or des neuroscientifiques de l'Université du Maryland ont fait l'expérience, qui a livré exactement les résultats attendus : non seulement les croyants mobilisent plus ces zones du cerveau, mais en plus ils les mobilisent des deux côtés du cerveau (dans chaque hémisphère) alors que la détection d'agents à des fins rationnelles (qui a dérangé mon bureau ?) mobilise un seul hémisphère.

Qui a dérangé mon bureau ? Et puis, qui a créé l'Univers ? C'est finalement une seule et même question, dont la réponse peut toutefois varier considérablement, selon la quantité d'énergie cérébrale que vous y mettez. La voie de la raison est toujours difficile à trouver...



vendredi 5 février 2021

Collège - Expérience de Télépathie - 11 et 12 février 2021

 



Le paranormal est-il réel ou avons-nous besoin de l'inventer?

Pour faire court ---------------------------------------------------------------------

Loups-garous, vampires, sorcières, miracles, fantômes, transmission de pensée, supers pouvoirs, etc., est ce que tout ceci peut exister? Est-ce que l'on y croit? Est-ce que l'on a besoin d'y croire ou est-ce que l'on aime y croire?

Il s'agit en premier lieu de définir le paranormal. Les scientifiques  parlent parfois d'expériences exceptionnelles.  Ce qui est paranormal pour l'un est simplement une coïncidence ou l'usage d'une capacité pour un autre. On peut le rejeter, l'ignorer, en avoir peur ou l'étudier dans une attitude scientifique libre.  Mais est-ce que cela existe ou est-ce une expression de notre besoin de rêve?  

Pour préparer la séance 

 Avec E=M6, passez la nuit dans un château hanté avec des scientifiques et des médium et posez vous la question de savoir pourquoi "Ce soir vous avez les pieds qui puent" :)? et en disant cela un scientifique sourit.



 La science étudie le paranormal de diverses manières la zététique en est une.


Les cartes de Zener utilisées pendant l'expérience


[Audio] Scientifiques et paranormal -France Inter :http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=436077 
[Audio] Les cigognes amènent bien les bébés : http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4850084
[sites] Institut Métapsychique Internationall'Observatoire Zététique

jeudi 28 janvier 2021

Collège 4 et 5 févier 2021 - Pourquoi parlons-nous ?

 Pourquoi parlons-nous ?



Analyse des termes du sujet

 

La question "pourquoi?" peut renvoyer à deux interrogations différentes :

  • Quelle est la cause ?
  • Quel est le but ?

NB : Ici, c’est cette deuxième interprétation qui prévaut. On se demande quelle est la finalité du langage.

 

Parler, au sens large, c'est transmettre un message de quelque façon que ce soit. C'est en ce sens que l'on dit par exemple "ce tableau me parle".
Au sens étroit, parler, c'est faire usage d’un langage articulé, oral. Nous, les êtres humains, sommes doués de parole en ce sens.

Il ne s'agit pas d'un sujet sur la communication en général dans le monde du vivant. C'est sur la finalité du langage humain qu'il s'agit de réfléchir.

Il faudra réfléchir sur les raisons qui nous poussent à communiquer en général, mais aussi sur les raisons qui nous poussent à communiquer oralement en particulier.


Problématique
  • Quelles sont les différentes fonctions du langage?
  • Au-delà de ces fonctions, quelles motivations profondes poussent l’être humain à communiquer linguistiquement ?
  • Pourquoi utiliser la parole (langage oral) plutôt qu’un autre type de langage (l’écrit, par exemple)?

LES 3 TAMIS DE SOCRATE 

Un jour, quelqu’un vint voir Socrate et lui dit :

– Ecoute Socrate, il faut que je te raconte comment ton ami s’est conduit.

– Arrête ! Interrompit l’homme sage. As-tu passé ce que tu as à me dire à travers les trois tamis ?

– Trois tamis ? dit l’autre, empli d’étonnement.

– Oui, mon bon ami : trois tamis. Examinons si ce que tu as à me dire peut passer par les trois tamis. Le premier est celui de la Vérité. As-tu contrôlé si ce que tu as à me dire est vrai ?

– Non ; je l’ai entendu raconter, et …

– Bien, bien. Mais assurément, tu l’as fait passer à travers le deuxième tamis. C’est celui de la Bonté. Ce que tu veux me dire, si ce n’est pas tout à fait vrai, est-ce au moins quelque chose de bon ?

Hésitant, l’autre répondit : non, ce n’est pas quelque chose de bon, au contraire …

– Hum, dit le Sage, essayons de nous servir du troisième tamis, et voyons s’il est utile de me raconter ce que tu as à me dire …

– Utile ? Pas précisément.

– Eh bien, dit Socrate en souriant, si ce que tu as à me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir, et quant à toi, je te conseille de l’oublier …


jeudi 21 janvier 2021

Collège 28/29 janvier 2020 - Le bien, le mal comment savoir ?

Expériences de pensée comme casse-têtes moraux ou les dilemmes moraux. 




Ruwen ogien
En partant des travaux de Ruwen Ogien, nous allons questionner la frontière en le bien et le mal ... Docteur en philosophie, Docteur en anthropologie sociale et Directeur de recherche au CNRS en philosophie morale, Ruwen Ogien met en place dans ses travaux une “éthique minimale”, antipaternaliste, fondée sur un principe de neutralité à l’égard des conceptions du juste et du bien et de considération égale pour chacun

Le jeux

Voila la liste des questions que l'on va se poser : 


-* Un matin, au réveil, curieuse surprise. Non seulement il y a un inconnu dans votre lit - ce sont des choses qui arrivent -, mais il est branché dans votre dos par un réseau de tubes qui, entre vous et lui, font circuler du sang et d'autres liquides - ce qui est quand même plus rare. L'homme est un grand violoniste, un génie absolu. Il est atteint d'une maladie des reins, et vous étiez le seul organisme compatible. Ses admirateurs vous ont donc kidnappé, endormi, opéré. Vous en avez pour neuf mois. Si vous le débranchez, le violoniste mourra. Mais, après tout, vous n'avez vraiment rien demandé. En un sens, c'est même un cas de légitime défense. Si vous exigiez qu'on le débranche, seriez-vous moralement monstrueux ?

-* Un tramway fou, qui va écraser cinq traminots, sauf si vous déviez la machine sur une voie où ne travaille qu'un seul homme. On peut aussi s'interroger sur le fait de pousser directement un homme sur la voie pour stopper le tramway .... Que feriez vous ? Est-il condamnable d'avoir poussé cet homme? Si cet homme est vieux et gros et si de l'autre côté ce sont des enfants, Que feriez vous ?  Et s'il y a 100 enfants ?



- On peut sauver un enfant en lui greffant un cœur de babouin, mais on doit pour cela tuer un babouin et l'enfant ne vivra que 3 minutes? 3 jours? 3 semaines? 3 mois? 3 ans? 30 ans? Dans quel cas doit-on le faire ? 

- Supposons qu’on nous propose plusieurs politiques pour faire face à une grave épidémie. Si on ne fait rien, 600 personnes vont mourir. Mais on peut mettre en œuvre plusieurs politiques pour en sauver un certain nombre. Si on nous dit que l’une des politiques permet de sauver 200 personnes, alors qu’une autre en laissera mourir 400 la quelle choisirez-vous ?

- Vous êtes dans un canot de sauvetage, il faut que l'on condamne un passager pour sauver tout les autres, on fait quoi ? Il y a un chien dans le canot, on fait quoi ? Ce chien a sauvé des centaines de vies, on fait quoi ? Un des passager est un malade mental et tueur en série qui à tué 100 enfants, on fait quoi ?

Les règles du jeux :

Les quatre règles du jeu à mettre en oeuvre d'après Ruwen Ogien pendant les expériences de pensée :

  1. De ce qui est, on ne peut pas dériver ce qui doit être. L'habitude ne fait pas loi morale.
  2. Devoir implique pouvoir. On en peut pas demander l'impossible à quelqu'un.
  3. Il faut traiter les cas similaire de façon similaire. 
  4. Il est inutile d'obliger les gens à faire ce qu'ils feront nécessairement d'eux mêmes; il est inutile d'interdire aux gens de faire ce qu'ils ne feront volontairement en aucuns cas. Crier au soleil de se coucher le soir et aussi inutile que de lui ordonner de  se lever le matin.  

A lire en ligne :
http://www.revue-klesis.org/pdf/Klesis-philosophie-experimentale-4-Ruwen-Ogien-La-philosophie-morale-experimentale-peut-elle-nous-dire-ce-qu-il-faut-faire-et-comment-vivre.pdf
http://www.igitur.org/Neurosciences-et-ethique-que-nous


* source  http://www.lemonde.fr/livres/article/2011/09/15/l-influence-de-l-odeur-des-croissants-chauds-sur-la-bonte-humaine-et-autres-questions-de-philosophie-morale-experimentale-de-ruwen-ogien_1572535_3260.html#iI2Csm34edRiKoP8.99

21/22 01 2020 / Le doit à l'image. Le droit de faire et le droit d'être sur des images




 

https://drive.google.com/file/d/1bk9bapt68a1D3bP2Zq5WFSRc1JL9faWC/view?usp=sharing

jeudi 14 janvier 2021

[Collège - 14 et 15 /01/2021] Droits des enfants la lettre à notre député


 




 


Choisir 
ses amis - Pas de limite d'âge
ses études - Fin de 4° - (études obligatoires jusqu'à 16 ans) - Les parents ne sont plus décisionnaires
ses activités - à partir de 14 ans *
Sa religion - 16 ans
Ses vêtements - Budget donné par les parents *
Son prénom et son nom de famille avec une justification
La décoration de sa chambre - Budget donné par les parents *
Le contenu de certain cours - proposition de contenu aux professeurs
Les livres/cd/dvd  achetés aux CDI et dans les bibliothèques des villages 

Formation donné aux enfants
Les dangers de la communication numérique

Les parents reçoivent une formation sur
Laisser la liberté de genre et d'orientation sexuelle de leurs enfants

Les professeurs reçoivent une formation sur
Ouverture d'esprit à de nouvelles cultures
Les difficultés des adolescents
Comprendre les difficultés des élèves en échec scolaire 

Pouvoir avoir 
Un téléphone portable à 14 ans *
Un endroit d'expression correspondant à un mur de la pièce ou l'on dort, liberté totale de le décorer, écrire etc. 

               
Droit à la confidentialité de ses communications
15 ans après formation sur les dangers de la communication numérique 

* Argent de poche 
5 € par mois donnée par l'état et versé sur un compte bancaire avec carte d'achat en ligne à partir de 14 ans  





La lettre à notre députée

Objet demande de modification du droit des mineurs en France.

Auteurs : Les membres du Club de discussion du Foyer Socio-Éducatif du collège de Noé. Le club-discussion du FSE du Collège de Noé se définit comme une communauté de recherche. Il est un lieu d’expérimentation, de discussion à visée philosophique et de réflexions humanistes. Vous trouverez les actes du Club sur le site http://clubdiscussion.fr

Madame la Députée,

Durant un débat sur le droit des mineurs en France, nous avons été choqués par un certain nombre de lois et de limites.

Certaines de ces lois sont dénoncées par le site https://www.pre-majorite.fr . Vous trouverez ici en plus de ces règles choquantes, un certain nombre de demandes propre au club-discussion. 

Les limites d’âge données dans ces propositions sont liées au fait qu’une majorité des collégiens présents (20 collégiens sur deux séances) ont le sentiment qu’un âge minimum est requis. Cet âge a ensuite été fixé par un vote.

Après délibération en date du 7, 8, 14 et 15 janvier 2020, le Club-Discussion demande une modification de la loi sur les points suivants : 

Moyen du citoyen en devenir

1.      Une somme d’Argent de poche donnée à tous les enfants ira alimenter automatiquement par l’état un compte en banque. Cette somme a été fixée à 5€ (cinq) par mois et par enfant. Ce versement sera lié à la bonne tenue de la personne et pourra être suspendu en cas d’écart de conduite dûment constaté.

2.      A partir de 14 ans les personnes pourront obtenir en autonomie éventuellement payé par l’Argent de poche un contrat auprès d’un opérateur permettant l’usage d’un téléphone portable.

Liberté individuelle du citoyen en devenir

3.      Les personnes quel que soit leur âge auront le droit de disposer chez elles d’un espace d’expression minimum libre d’affichage ou d’inscription manuscrite. Cet espace positionné si possible dans la chambre de la personne devra avoir au minimum une taille calculée au prorata du nombre de personnes dans la chambre selon la formule ¼ des surfaces murales divisé par le nombre d’occupant.

4.      Les personnes quel que soit leur âge, seront libres d’utiliser leur Argent de poche placé sur ce compte.  Nous entendons ici des sommes d’argent données régulièrement par le système étatique ou autres et non des sommes exceptionnelles.

5.      Les personnes possèderont une carte de débit permettant l’achat en boutique lié au compte d’argent de poche à partir de 12 ans avec possibilité d’achat en ligne en autonomie à partir de 14 ans. Ce dernier point ne sera validé qu’après avoir suivi la formation sur les dangers de la communication numérique.

6.      Les personnes quel que soit leur âge décideront au choix des meubles et à la décoration des lieux de vie et principalement de leur chambre dans le cadre d’un budget donné par les parents ou de l’utilisation de leur argent de poche.

7.      Les personnes quel que soit leur âge décideront au choix de leurs vêtements dans le cadre d’un budget donné par les parents ou de l’utilisation de leur argent de poche.

8.      Les personnes quel que soit leur âge décideront au choix de leurs vêtements dans le cadre d’un budget donné par les parents ou de l’utilisation de leur argent de poche.

9.      Les personnes auront le droit quel que soit leur âge et sauf décision médicale auront le droit de choisir leur type d’alimentation carnée ou végétarienne.

10.  Les personnes de plus de 15 ans auront droit sauf décision de justice, à la confidentialité dans leurs échanges quel que soit le support (mail, sms, courrier papier, réseau sociaux etc.) après avoir reçu une formation sur les dangers de la communication numérique.

11.  Les personnes auront le droit quel que soit leur âge de choisir leur orientation scolaire. Cependant en cas de litige avec la famille, la conseillère d’orientation pourra servir d’arbitre, en donnant la priorité au désir de la personne concernée (les enfants désirent conserver une scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans).

12.  La loi sera clarifiée pour permettre aux personnes de plus de 10 ans d’avoir la possibilité de présider des associations loi 1901.

13.  Les personnes de plus de 13 ans auront le droit de manifester.

Protection du citoyen en devenir

14.  Dans le cas où une personne mineure se trouve mêlée à un contexte judiciaire (divorce des parents, placement en famille d’accueil, décès d’un des parents, etc.) un entretien avec un avocat sera systématiquement effectué pour expliquer la situation et faire le point sur les droits de la personne.

Durant la scolarité du citoyen en devenir

15.  En début d’année les raisons d’une scolarité obligatoire seront rappelées par le professeur principal. Chaque professeur devra ensuite justifier de l’intérêt de l’étude de sa matière et ce pour chaque classe. Ces explications incluront une présentation du programme annuel, elles seront données de manière à motiver l’apprentissage et de façon à encourager les élèves.

16.  Les apprenants pourront proposer des sujets et contenus de cours à leur professeurs comme par exemple : Jardinage, cuisine, soins aux animaux, généalogie, sophrologie, art moderne, etc. Les élèves pourront demander à traiter ses sujets avec un professeur. Un espace de questions libres sera aménagé un ou des professeurs pourront alors consacrer un certain temps à y répondre si cela correspond à leurs compétences.

17.  Les personnes pourront déposer soit au CDI de leur école ou à la bibliothèque de leur commune des demandes pour l’achat d’ouvrages et de vidéos. 

Pour les professeurs du secondaire et du primaire

18.  Afin d’augmenter le sentiment de respect donné par les enseignants aux personnes en situation scolaire, des formations leurs seront données :

a.       Ouverture d'esprit à de nouvelles cultures

b.      Les difficultés des adolescents

c.       Comprendre les difficultés des élèves en échec scolaire 

Pour les parents

19.  Afin d’augmenter le sentiment de respect donné par les parents à leurs enfants, des formations leurs seront données :

·         Laisser la liberté de genre et d'orientation sexuelle de leurs enfants.

différentes propositions sont faites à l’issue de plusieurs heures de débats. Il nous est difficile  de vous en présenter toutes les raisons. Cependant, si vous souhaitez en débattre avec nous ou nous interroger sur des points particuliers, vous pouvez nous contacter à l’adresse suivante mail@clubdiscussion.fr.

En attendant votre retour sur ces dispositions et lois, veuillez agréer Madame la Députée, nos sincères salutations.

 


 

vendredi 8 janvier 2021

16-janvier 2020 - La vérité ? Existe-t-elle?, comment la reconnaître ?


Vérité sortant du puits armée de son
martinet pour châtier l’humanité

La question de la Vérité est une question majeure en philosophie. Certain allant même jusqu’à réduire la philosophie à la recherche de la Vérité. 

Qu'est ce que la Vérité (voir la petite vidéo) 

https://youtu.be/9CgJScHZzWA

Vérité (nom commun)
1°) Caractère de ce qui est conforme à la réalité.
2°) Proposition, jugement ou croyance qui est vraie.
3°) Réalité profonde d’une chose, par opposition à ses manifestations superficielles.

Platon : Allégorie de la caverne, où est la vérité? peut on la supporter?

La caverne de Platon
ressemble fort à nos cinémas
Dans l'Allégorie de la caverne, Platon nous signifie que  les objets du monde sensible (homme, plante, objet)  ne sont que des apparences, des avatars de l'essence. La vérité est dans l'essence que nous ne trouvons que dans la raison (opposé à la sensation qui est subjective et relative).

C'est donc dans le monde intelligible, le monde du "vrai" celui du marionnettiste, celui qui est dans la lumière du soleil  qu'est la Vérité.



Alors de quoi parlons nous ?

Écartons tout de suite ce qui n'est pas notre sujet , la Vérité qui nous occupe n'est pas celle du fait (Il est né le 1 janvier 2020) ou d'un objet (c'est du vrai bois d'arbre).  Elle est celle qui est construite par le travail de la pensée, puis une fois pensée, dite. Dite pour être transmise. La vérité qui nous occupe est donc un fait de pensée transformé en langage et donc en tant que langage elle deviendra une représentation.  

C'est donc bien le sens "Proposition, jugement ou croyance qui est vraie" qui nous intéresse. Reste à savoir comment détecter le vrai.

La vérité, peut-on toujours la dire ? 

La Vérité que l'on cherche part donc d'une parole. comment ne pas commencer cette réflexion sans évoquer l’énigme suivante :

Une petite énigme

Epimenides le crétois 
Après qu'on lui rapporta cette phrase, le logicien Philatos de Cos se suicida. Pourquoi ?

La réponse pourrait être celle-ci :  Epiménides  est un Crétois. Donc soit il dit la vérité et donc il n'est pas menteur et donc (tous) les Crétois ne sont pas menteurs et donc il ne dit pas la vérité, soit il ment et donc les crétois ne sont pas (tous) des menteurs,mais lui en est un et donc les crétois sont (tous) des menteurs. Ce paradoxe posé à Philatos aurait causé sa mort par la tristesse de ne pouvoir le résoudre.

Nous partons ici bien mal. En prouvant que le langage n'est pas toujours un élément dont la construction syntaxique est synonyme de capacité d'expression et donc de la capacité à exprimer la Vérité. Le langage est à la fois expression sémantique et objet. À cette question : " vas-tu répondre non ? ». Il n'y a en effet pas de bonne réponse. Le "non" est ici réponse et objet et cette situation n'est pas gérée par le système linguistique. 

Le langage n'est donc en effet pas toujours de manière simple et efficace capable de nous aider à énoncer la Vérité. Est-ce pour cela que la Vérité n'existe pas ? 

La vérité, la méthode pour la trouver? quid de la vérité scientifique ?

Platon, toujours lui, considérait que les mathématiques sont un témoin des essences éternelles, en tant que vérités abstraites. L'Académie, exigeait de ses élèves une appétence pour les mathématiques, sur son fronton la devise s'écrivait : « Que nul n'entre ici s'il n'est géomètre ».  Il nous reste donc un autre langage que les mots et non des moindres celui des mathématiques et dans le réel, sa vérification par la science expérimentale : la physique. Les vérités scientifiques sont parfois d’abord énoncées  par les mathématiques puis validées par la mesures. Elles sont bien la preuve que la Vérité existe.
En système décimal 2 + 2 = 4. C'est une vérité incontestable! Pourtant, à l'écoute du discours de George Bernard Shaw, en l'honneur d'Einstein à l’hôtel Savoy à Londres le 28 octobre 1930, pointe une inquiétude: cela ne durerait pas tant que ça.


https://youtu.be/EVZ1SutZ_yk
"Napoléon, et d'autres grands hommes comme lui, étaient des fabricants d'empire. Mais il y a un autre type d'hommes qui vont au-delà: ils ne sont pas des fabricants d'empire, mais ils sont des fabricants d'univers. Et quand ils ont fait ces univers, leurs mains ne sont pas tachées par le sang d'être humain sur terre. Ptolémée a fait un univers, qui a duré 1400 ans. Newton a également fait un univers, qui a duré 300 ans. Einstein a fait un univers, et je ne peux pas vous dire combien de temps cela va durer."

Il semble bien que la Vérité si elle peut s'écrire, ne soit pas aussi permanente que l'on pourrait le penser. Qu'en est-il alors de ce "2+2 = 4" ?

La recherche de la Vérité, qu'en pensent des philosophes  ?

Saint Thomas d'Aquin
Dans Sur la vérité, Saint Thomas déclare que la vérité n’est pas la réalité et n'est pas non plus l’intelligence, mais la concordance de la réalité et de l’intelligence. Saisir le vrai, c’est se conformer à ce qui est. Est-ce dire "le fait tel qu'il est" ?
Dire le fait suffit il à dire la vérité? Un exemple:  Le fait, "Le bombardement de Guernica (sous le nom de code opération Rügen) est une attaque aérienne réalisée sur la ville basque espagnole de Guernica le lundi 26 avril 1937 par 44 avions de la Légion Condor allemande nazie et 13 avions de l'Aviation Légionnaire italienne fasciste, en appui du coup d'État nationaliste contre le gouvernement de la Seconde République espagnole." Le fait juste rapporte t il l'horreur de la guerre ? Est-il suffisant à être Vérité dans sa complétude ? L'émotion 'est pas elle pas un élément de vérité ?  Pour saint Thomas, c'est ensuite dans le jugement qui signe notre intelligence que va se trouver l'élément apportant la Vérité. 

Dans La synthèse thomiste de la vérité, René Kremer explicite :" ... la chose en soi et la simple représentation ne sont pas véritablement différentes, celle-ci n'étant rien d'autre que la chose transposée dans l'intelligence. Il faut donc, pour qu'il y ait vérité, adéquation entre l'être et l'esprit, un acte différent de la simple appréhension, c'est-à-dire un jugement. C'est en ce sens aussi qu'on peut parler à propos de tout jugement d'une certaine réflexion de l'esprit sur son acte; pour qu'il y ait vérité, il n'est pas indispensable que l'intelligence prenne son acte comme objet de connaissance ou analyse sa propre nature, mais il faut que, éveillée par un premier contact avec le réel, elle se demande ce qu'est l'objet qui lui est ainsi présenté et comment il peut être exprimé à nouveau et d'une manière plus distincte. La théorie thomiste de la vérité insiste sur l'immanence de la vie de l'esprit et par conséquent sur l'immanence de la vérité. Elle ne sépare pas cette immanence de la transcendance de l'objet : c'est l'union des deux dans le même acte qui donne à la vérité."


Edgar Morin contre le pragmatisme
Certains philosophes comme l’américain William James, fondateur du pragmatisme (Le pragmatisme est l'ensemble des théories définissant la vérité comme la propriété d'une croyance qui se révèle satisfaisante à la fin de l'étude.), estime donc que le vrai ne peut pas avoir pour critère ce qui est conforme à la réalité parce que la réalité est trop riche et trop mouvante (il rejoint ici Platon). Edgar Morin lui répond par l'éloge de la complexité. Edgar Morin écrit dans Science avec conscience (1982) : «Le but de la recherche de méthode n’est pas de trouver un principe unitaire de toute connaissance, mais d’indiquer les émergences d’une pensée complexe, qui ne se réduit ni à la science, ni à la philosophie, mais qui permet leur intercommunication en opérant des boucles dialogiques »

https://youtu.be/MWOP-NZvCj0  et https://youtu.be/agu1cpNCk-k E. Morin réfute Platon et la séparation du corps et de l'esprit. il réfute Descartes qui sépare esprit et matière et toujours Descartes quand il se propose de résoudre le problème en le simplifiant en plusieurs étapes, étapes allant du plus simple au plus complexe. La Vérité pour E. Morin est à chercher avec une pensée complexe, dialogue du corps (les émotions) et de l'esprit (la raison), tout est à considérer comme un tout indissociable en acceptant la complexité. 

Popper

Karl Popper, définit ce qui est vérité possible pour une hypothèse scientifique. Pour être scientifique, un énoncé scientifique doit pouvoir être réfuté. Une théorie n’est potentiellement vraie que si l'on peut émettre l'hypothèse inverse. Si réfuter la théorie "A" est un argument de validation de "A", cela signifie qu'alors, l'hypothèse "A" n'est pas scientifique. Ainsi, par exemple, la psychanalyse (qui utiliserait le fait de ne pas reconnaître "votre désir de tuer votre père\mère" comme le signifiant que vous faites un blocage inconscient et donc que c'est la preuve de la théorie du complexe d’Œdipe.) n'est pas une science. Il en est de même pour le sceptique qui bloque le médium (c'est parce que tu n'y crois pas que l'esprit n'est pas venu) ou le marxisme (Celui qui ne pense pas marxiste se comporte en bourgeois justifiant ainsi la théorie de la lutte des classes).


Nietzsche
(cours de terminale) la vérité est un mensonge coagulé.  La Vérité n'existe pas car nous n'en avons pas les critères! Notre croyance dans l'absoluité de notre perception est remise en question par les perceptions des insectes ...  : "Il n'y a aucune ressemblance entre l'objet table et ma perception de la table".


"Ce n'est que par l'oubli de ce monde primitif de métaphores, ce n'est que par le durcissement et le raidissement de ce qui était à l'origine une masse d'images surgissant, en un flot ardent, de la capacité originelle de l'imagination humaine, ce n'est que par la croyance invincible que ce soleil, cette fenêtre, cette table, est une vérité en soi, bref ce n'est que par le fait que l'homme s'oublie en tant que sujet, et ce en tant que sujet de la création artistique, qu'il vit avec quelque repos, quelque sécurité et quelque conséquence : s'il pouvait sortir un seul instant des murs du cachot de cette croyance, c'en serait aussitôt fait de sa « conscience de soi ». Il lui en coûte déjà assez de reconnaître que l'insecte et l'oiseau perçoivent un tout autre monde que celui de l'homme et que la question de savoir laquelle des deux perceptions du monde est la plus juste est une question tout à fait absurde, puisque pour y répondre on devrait déjà mesurer avec la mesure de la perception juste, c'est-à-dire avec une mesure non existante. Mais il me semble surtout que la perception juste - cela signifierait : l'expression adéquate d'un objet dans le sujet - une absurdité contradictoire ; car, entre deux sphères absolument différentes, comme le sujet et l'objet, il n'y a pas de causalité, pas d'exactitude, pas d'expression, mais tout au plus un rapport esthétique, je veux dire une transposition insinuante, une traduction balbutiante dans une langue tout à fait étrangère ; ce pour quoi il faudrait en tous cas une sphère et une force intermédiaires composant librement et imaginant librement. Le mot « phénomène » détient de nombreuses séductions, c'est pourquoi je l'évite le plus possible ; car il n'est pas vrai que l'essence des choses apparaisse dans le monde empirique. Un peintre auquel il manque les mains et qui voudrait exprimer par le chant l'image qu'il a devant les yeux, révèlera toujours davantage par cet échange des sphères que le monde empirique ne révèle de l'essence des choses. Même la relation entre l'excitation nerveuse et l'image produite n'est en soi rien de nécessaire ; mais quand la même image est reproduite un million de fois, qu'elle est héritée par de nombreuses générations d'hommes et qu'enfin elle apparaît dans le genre humain chaque fois à la même occasion, elle acquiert finalement pour l'homme la même signification que si elle était l'unique image nécessaire et que si cette relation entre l'excitation nerveuse originelle et l'image produite était une étroite relation de causalité ; de même un rêve éternellement répété serait ressenti et jugé absolument comme la réalité. Mais le durcissement et le raidissement d'une métaphore ne garantit absolument rien en ce qui concerne la nécessité et l'autorisation exclusive de cette métaphore."
Nietzsche (Vérité et mensonge au sens extra moral)


Le cours ! - Attention prenez des notes. https://youtu.be/pzPHO_CODZs

Détecter le vrai!

Classiquement c'est par la méthode. C'est le travail de la démonstration
Quel soit mathématique ou philosophique elle roule et accouche d'une vérité. Mais toujours en se basant sur une autre vérité précédente !

Exemple Mathématique 

.

Démonstration Philosophique

Démontrons que cette Hypothèse est fausse :   Il n'y pas de chose toujours vrai, Chacun a sa vérité .
Ben deux solutions ou l'hypothèse est vrai ou elle est fausse.
Si elle vrai donc comme elle se pose en vérité c'est quelle est fausse, elle est donc fausse!
(Je sais, je me la joue facile)

De La difficulté à détecter le vrai ?

Nietzsche enfonce le clou sur nos difficultés à percevoir la complétude du réel et nous avons vu qu'il était aussi parfois difficile de dire cette vérité, voire de modéliser mathématiquement de manière pérenne la complexité du réel. Popper nous met en garde contre ce qui n'est autre que de la manipulation, il nous faudra donc rester vigilant.

Mais quid de ce qui ne se mesure pas, des sentiments de la métaphysique, de la douleur et encore de l'écart à la norme sociale,

- Tu fais du combien en humanité ?  
- Je sais pas, je crois que je fais du 7 en Amour, mais seulement du 2 en espérance divine, pour le reste je sais pas. J'ai jamais été pesé en emphatie et en bienveillance. 
- Ha merde, moi je mesure quand même du 45 en angoisse de perdre les cheveux
- OK! Tu as baissé non en homophobie non? Pais tu es monté en  désobéissance civile, je l'ai vu sur FB.
- Ah oui j'ai eu 25 likes pour mon 14 en homophonie et mon 2750 en désobéissance civile
- Chiao, je vais aller injurier mon mari pour 99.9 Inj. Il a jeté le bébé avec l'eau du bain!   

IL y a, je pense, d'autres systèmes de mesure. Peut être un système de mesure qui fait intervenir le corps et l'inconscient.Les perceptions en tout cas car : nous percevons. Nous percevons et nous décrivons. Le langage, l'art, le geste, les odeurs sont des éléments qui permettent un certain niveau de communication. Il n'est donc pas insensé de penser que cette communication (même si elle est l'imparfaite transition d'une perception incomplète)  peut être ressentie ou analysée comme la Vérité. 

Mais alors quand la mesure échappe ou est si troublée qu'elle n'est pas accessible, comment savoir que nous sommes en présence de la Vérité et quelle est sa constance?

L'évidence de la Vérité révélée

La vérité qui est n'est pas démontrable, celle qui échappe à la méthode:
celle qui est est hors la loi, hors des repères posés par le cadre. S'il n'y  aps de méthode accessible, il nous reste quoi ?

Cherche tu vas trouver!

https://youtu.be/3vdHki_R37M : Il y a une évidence à la vérité. La vérité est comme la beauté elle provoque en nous un sentiment de complétude. Comme la beauté, elle est une pause dans nos tensions. Le "c'est beau!" comme "le "C'est vrai!" est un moment d'éternité suspendu hors du temps. Comme devant la beauté où nous ne pouvons que nous exprimer par un: "C'est beau" dans un sentiment d'harmonie qui va jusqu'à nous harmoniser avec nous même, la vérité nous désarme et les tensions s'échappent pour nous laisser rempli enfin d'une certitude : "c'est vrai!".
 

https://youtu.be/gV3g5eKGh6E : C'est la rencontre avec la Vérité qui est le terme d'un chemin de recherche. Brutale elle sort du puits et nous éveille à coup de martinet.

Voyons la à l'oeuvre dans une série d'exemple :
Martin Guerre
EN 1560, Quand Martin Guerre apparaît dans le tribunal qui juge son imposteur, la vérité éclate, elle est là et tous reconnaissent "le vrai" Martin Guerre: A l’apparition du vrai Martin Guerre, "Bertrande de Rols  [sa femme tombée amoureuse de l'imposteur] fondit en larmes et implora à genoux son pardon. Arnaud du Tilh [l'imposteur] lui-même, troublé par cette soudaine apparition et se sentant perdu, avoua finalement toute la supercherie."
Martin Guerre apparaît 
La vérité est donc un événement qui pose en nous un repère à la manière d'une révélation. 
En tant qu'événement elle est datée et devient passé, mais, en temps que révélation, elle va enrichir un système de pensée. Cette révélation nous surprend et comme la contemplation de la beauté nous met en pause. Mais cette pause est de courte durée car la Vérité est une injonction. Une injonction à intégrer ce savoir nouveau dans son système de pensée, c'est pas toujours facile!

Les Justes découvreurs de vérité

En parlant de vérité, comment faire l'impasse sur les Justes.  Ces justes qui ont perçu la Vérité. Un exemple "de Juste" nous est donné dans le Film le jeu de la mort .  Confronté à une expérience du type Milgram celui qui dit la Vérité n'est alors plus attaquable, plus manipulable. Les contre-arguments sont indicibles ou au moins plus exploitables. La speakerine ne peut que répéter "Nous assumons..." et le public "Le million, le million ... ". Mais aucun argument n'est plus prononcé ou exposé. Le Juste, qui fait appel à l'humanité, au refus de l'autre de souffrir, à la réciprocité à créé un moment de Vérité.

La vérité sort de la bouche des enfants
Un autre et dernier exemple sera celui du conte "Les habits neufs de l'empereur". Une fois déclaré nu, l'empereur est nu pour tous !

https://youtu.be/m7Eb-fsVcxE
Donc :
La vérité sort aussi du puits. Elle est aussi surprise que celui qui la contemple et peut-être en colère d'avoir à se découvrir, son martinet fera de celui qui lui refuse son attention un spectateur plus actif. 

Comment (se) cacher la vérité?

C'est globalement en jouant sur les "bons sentiments" que nous parviendrons pour un temps à cacher la vérité. "Toute vérité n'est pas bonne à dire" : Le martinet est un peu trop sévère. C'est l'attitude du médecin paternaliste qui ne révélait pas son mal funeste à son malade. 

On retrouve classiquement cette attitude chez  nos dirigeants qui dans un effet de manche parlent de faire de la pédagogie. Le cas d'école nous est donné justement par le ministre de l'éducation actuel. 

  « Il me semble qu’il existe une tendance dans la sociologie française à lire la société à travers le seul prisme des inégalités », assène-t-il, dénonçant une « sorte de pessimisme de principe ». Et de citer l’exemple de ce jeune d’origine défavorisée qui, à force d’entendre parler de Bourdieu au lycée, avait fini par intégrer qu’il n’avait aucune chance de réussir. Il s’interroge sur « cette délectation morose impérialiste dans laquelle se sont enfermés nombre de sociologues, et qui produit [...]

La vérité, nous la connaissons tous et la voilà telle que donnée par son ministère:
Taux de maîtrise du français et des mathématiques en CE2
selon l'indice de position sociale
Unité : %
FrançaisMathématiques
Premier quart*58,156,6
Deuxième quart71,269,2
Troisième quart79,378,3
Quatrième quart87,384,6
* Indice de position sociale le plus bas.
Source : ministère de l'Éducation nationale – Données 2017 – © Observatoire des inégalités
Que fait donc ici le M. Blanquer?  Il crie deux choses. 
La première comme le médecin à son malade. il se dit :"Cacher ce sein que je ne saurai voir, la vérité est trop cruelle" et dans une posture paternaliste pense que puisque toute vérité n'est pas bonne à dire, il ne faut pas la dire. 
La seconde, plus pernicieuse est qu'il cite un exemple d'un seul élève comme valant contre argument à des statistiques nationales portant sur des millions d'élèves. Ce qu'il dit est donc: "Mais ne dîtes pas cela, vous allez enlever tout espoir à ce jeune d’origine défavorisée". Cette manipulation de bas étage ne jouant que sur le pathos (qui plus est accompagné d'un refus de l'intellectuel sociologique) est simplement le plus bel exemple de populisme paternaliste que l'on puisse trouver. 

M. Blanquer fait ici penser à un chauffeur de bus qu lâcherai le volant pour cacher les yeux d'un enfant assis dans le bus car celui-ci ne doit pas voir le crash du bus dans le mur.

Ce type d'attitude demande une position de pouvoir. Comme celle du pape Camille Borghèse (Paul V.) qui en 1616 notifie à Galilée que l'héliocentrisme, étant contraire aux Saintes Ecritures ne peut à ce stade être défendu ou enseigné. Comme M. Blanquer ou comme le médecin paternaliste, il ne renie pas la vérité, elle est ce qu'elle est, mais on ne doit pas la dire. 

Mais cette même attitude, ne peut perdurer. Elle n'est que temporaire. Qui se souvient de Camille Borghèse? Qui se souviendra de M. Blanquer ? Et comment cosmologistes ou sociologues pourraient-ils oublier Galilée ou Bourdieu ? Et notre malade devra lui faire face à sa maladie!


Conclusion
Complexe et sûrement toujours en évolution (puisque l'on n'a de cesse de la chercher,
C'est bien sûr par la méthode scientifique (Descartes / Mathématique) que l'on peut la découvrir.   comme les théories sur l'univers citées par  G. B. Show), la Vérité s'inscrit dans un temps et une échelle de temps. On cependant peut la trouver car elle existe bien.

Il est cependant des vérités si cachées, si complexes, et si difficiles à déterminer par la méthode qu'il nous faudra faire intervenir d'autres outils. Des questions comme est-ce que je l'aime ?  ou Ne suis je que matière ? Qu'est ce que le temps ? Me semble échapper à toutes méthode. On la reconnaîtra alors,  à ce qu'elle provoque pour un temps, une libération de cette obsession de la quête.

Si certain peuvent essayer de la renvoyer au fond du puis, elle en ressort toujours et cette révélation, une fois décrite dans une langue transmissible (mathématique, philosophique, artistique, roman, loi...), devient alors un nouvel élément du système qu'elle sert à décrire, à éclairer. Puis le système enrichi de cette nouvelle vérité s'ouvre de nouveau comme un espace de recherche.

La Vérité s'inscrit dans dans un temps et pour un temps. Une fois trouvée, elle construit notre histoire commune et ouvre de nouveaux champs de recherche ou elle va se retrancher et ou nous n'aurons de cesse de la traquer.

Cependant, comme Georges Bernard Show et l'enfant du conte des habits neufs de l'empereur peuvent en témoigner : "La vérité. Elle existe bel et bien, mais dépêchez vous elle peut filer".


Le 8 juin 1972 cette photo est devenue la vérité et la représentation de la guerre au Vietnam. Ce qui a été "Vérité" a alors mis un terme à la guerre.