Rechercher dans ce blog

dimanche 14 avril 2019

Samedi 20 avril - Vidéo et surveillance vont elles remplacer la peur de Dieu?


Les villages de France voient fleurir de bien étranges fleurs en ce printemps. Est-ce le réchauffement climatique ou des manipulations génétiques montsantoniennes? ils semblent qu'elles parlent de bien et de mal, de citoyenneté et qu'elles ont remplacées  les croix des années 60 qui affichaient les horaires des services catholiques.



Des images d'un  œil (Celui de Dieu) et d'une caméra à la place des croix à l'entrée des villages? Vidéo et surveillance vont-elles remplacer la peur de dieux ?

Qu'en pensent-ils

https://www.cairn.info/revue-hermes-la-revue-2012-2-page-124.htm#

Barbara Duden, « Penser au-delà de la Némésis médicale : Ivan Illich et la désincarnation moderne du moi et du toi » (traduit de l’allemand par Jean Robert), Rencontre Ivan Illich, 6 et 7 mai 2010, Institut d’urbanisme de Paris.

- "Avec la vidéosurveillance, il y a création d’une barrière symbolique, qui est intériorisée comme barrière géographique. « Aujourd’hui, le “sujet” est de plus en plus fréquemment invité à s’adapter systémiquement lui-même dans ses orientations les plus intimes [6]
[6]Barbara Duden, « Penser au-delà de la Némésis médicale : Ivan…. » Tout en masquant l’enfermement, elle l’engendre. Tout individu qui se sait « anormalement » présent par rapport aux buts affichés d’un lieu se sentira filmé. C’est une barrière mentale de différents ordres : elle délimite sans interdire l’entrée, elle norme sans contrainte physique et pourtant, elle contraint tout dans son champ de vision. "

  La disparition de la frontière dedans-dehors au sein de l’espace urbain rend la vidéosurveillance nécessaire : le danger vient désormais de nous, de l’intérieur, il s’immisce partout. Seule la vigilance de tous les instants, la possibilité de scruter la vie publique, nous protégerait de ces risques [8]
18Il me semble que l’idée même de vidéosurveillance sous-tend une abolition de la distinction entre sphère privée et publique. Hannah Arendt, dans Qu’est-ce que la liberté ?, distingue nettement les deux sphères et oppose « la sécurité protectrice de nos quatre murs » du domaine privé au courage nécessaire dans le domaine public 

La vidéo-surveillance est la panacée en matière de sécurité : elle fait reculer le crime, les délits, les incivilités, en tout cas selon Nicolas Sarkozy qui défendait ce système dès 2007 quand il était alors président de la République. 
Laurent Mucchielli, directeur de recherche au CNRS (Laboratoire méditerranéen de Sociologie) a réalisé une vaste enquête dans trois villes françaises emblématiques et publie son constat sans appel dans Vous êtes filmés ! Enquête sur le bluff de la vidéosurveillance, aux éditions Armand Colin.
Ce qui est exact dans le raisonnement de Nicolas Sarkozy c’est que dans une démocratie comme celle de la France, la vidéosurveillance ne constitue pas en soi une menace pour nos libertés individuelles, publiques, notre liberté. Parce qu’en soit la technologie n’est rien, c’est le régime politique qui fait tout. Là où il a tort c’est quand il explique que partout où la vidéosurveillance a été installée, la sécurité a fait des progrès. C’est faux. Les crimes ne font que se déplacer. On appelle ça le 'phénomène de déplacement de la délinquance', et c’est sans fin.
La vidéosurveillance est un marché mondial hyper concurrentiel avec des pays comme les Etats-Unis, la Chine, à la pointe de ce marché et qui cherchent à conquérir la planète entière jusqu’à aller vendre des programmes de vidéosurveillance à des pays parmi les plus pauvres de la planète qui n’ont ni électricité ni eau courante.
Il ne faut pas raisonner en terme de faits divers mais il faut se demander, sur une ville donnée, les enquêtes dans lesquelles une image a été décisive pour les policiers ou les gendarmes, qu’est-ce que ça représente dans leur activité totale dans l’année ? Je montre que quelle que soit la ville, la proportion d’enquêtes où les images ont joué un rôle important est comprise entre 1 et 3%. Si c’est petit, ça coûte combien ? Est-ce que cet argent on ne pourrait pas l’utiliser pour quelque chose de plus efficace encore ?

Et si la vidéo remplacé la justice?

dimanche 17 mars 2019

Samedi 30 mars 2019 - A quelle vitesse voulons-nous vivre ?

Constat : le désir d’une existence intense mais qui dure longtemps est devenu dominant aujourd’hui. La course rapide est-elle vraiment tenable sur la distance ?


"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité." Albert Einstein


Lien éloge de la lenteur https://www.ted.com/talks/carl_honore_praises_slowness?language=fr#t-94452

Lien réflexion https://riojeanluc.com/2018/07/25/eloge-de-la-lenteur-ou-de-la-vitesse/

dimanche 17 février 2019

23 février 2019 - L'Europe, un bien ou un mal ?


A quelques jour du Brexit ? on se demande encore si les Anglais ont fait le bon choix?
Alors l'Europe une bonne ou une mauvaise idée? On sort, on reste ? on va où?



L'émission


Bonus 1


Bonus 2



samedi 19 janvier 2019

26/01/2019 - Quelle méthode pour quel débat ?

Le Grand débat pause bien des questions sur sa mise en oeuvre. Nous nous poserons la question de qu'elle méthode pour parvenir dans les conditions proposées au débat. Puis nous essayerons de débattre en utilisant la méthode choisie de la question suivante : 

La question ?

Démocratie et citoyenneté : Comment donner à chaque citoyen la certitude d'être en démocratie? 

La méthode pour la question

Gunther Gorhan, enseignant de droit à la Sorbonne, animateur du café philo historique des Phares place de la Bastille (Paris) nous dit dans un article nommé "quelle " méthode " pour quel " débat " ? sur Diotime, n°21 (04/2004) que : "

1° ) L'idée de méthode se fonde sur une séparation nette, " ontologique ", entre le sujet connaissant et l'objet à connaître. 

  • Il y a sujets proposé dans le Grand Débat, celui que nous choisir ici est  
  • Démocratie et citoyenneté. Première difficulté à prendre de la distance ... nous allons bien parler de nous. 


  2°) Le type de débat  

1e type :  celui qui est principalement basé sur des arguments et des contre-arguments ; dans un tel débat, c'est le meilleur argument qui doit l'emporter et pouvoir rallier les autres participants. L'horizon d'un tel débat est le consensus.

  • Cela semble bien nous convenir, mais qui seront les débatteurs qui va amener des contre arguments. Le débat appelle t il des arguments ou des solutions ? Ne posons nous pas le charrue avent les bœufs. En cherchant des solutions pour parvenir à une destinations que nous n'avons pris le temps de déterminer?

2e type : c'est le " débat-construction ", construction d'un concept, d'une théorie, d'une interprétation, etc. Les arguments des uns et des autres sont moins mis en compétition les uns avec les autres que sélectionnés en fonction de leur contribution possible à la construction commune.

  • A c'est ça ... nous allons construire en commun. Sauf que celui qui va construire n'est pas là? 
3e Type  " débat-(trans)formation " : ce qui est visé, c'est la (trans)formation des participants, y compris de l'animateur lui-même.

  • Houps .. Le débat aurait-il pour but de nous former ? S'incrit-il dans un processus dit "Pédagogique" ?

Nous nous poserons la question de qu'elle méthode pour parvenir dans les conditions proposées au débat. Puis nous essayerons de débattre en utilisant la méthode choisie de la question suivante : 

Démocratie et citoyenneté : Comment donner à chaque citoyen la certitude d'être en démocratie?

Et le débat qui n'en est pas un !



A lire/écouter sur Internet








Peut-on débattre sans limites ?

41 MIN



LE 14/01/2019
Le grand débat national voulu par Emmanuel Macron débute demain. Il devrait se limiter à quatre grands thèmes. L'occasion de s’interroger plus généralement...

Peut-on apprendre à débattre?
59 MIN
Peut-on apprendre à débattre?
ÊTRE ET SAVOIR
LE 20/01/2019
A l'occasion du Grand Débat National, "Etre et savoir" s'interroge sur la possibilité d'apprendre aux élèves à débattre. Apprendre à débattre, oui, mais...


Gilets jaunes : le "grand débat national" fait débat

20 MIN



LE 08/01/2019
A l'occasion du "grand débat national" destiné à répondre aux attentes des "Gilets jaunes", tous les sujets peuvent être mis sur la table ? Peut-on aller...



"J'ai peur que le débat soit manipulé" : les craintes dans la commune où le grand débat national sera lancé

4 MIN



LE 14/01/2019
Ce mardi, Emmanuel Macron se rend dans l'Eure, à Grand Bourgtheroulde, avec plusieurs ministres, pour lancer le grand débat national. Dans cette commune...*