Rechercher dans ce blog

samedi 1 mars 2014

Vendredi 15 mars 2014. Les discriminations d'aujourd'hui seront-elles celles de demain?

Les discriminations sont-elles toujours les mêmes ou bien la société se modifie-t-elle en faisant des premiers les derniers?

Les listes exigeant la parité homme/femme sont en train de se constituer pour les municipales., depuis quelques mois les homosexuels peuvent se marier au état-unis une personne de couleur est devenue Président ... Mais ...


Femmes, enfants, pauvres, handicapés, prisonniers et bien d'autres sont les victimes d'une discrimination qui est terrible car elle ne dit pas son nom. L'on parle de progrès, mais sont ils réels : Une femme qui est dans l'encadrement se voit elle encore comme socialement une femme? les homosexuels qui se déclarent ne sont ils pas mis au banc? Les enfants ont ils le droits à la parole ou sont ils toujours des "In-fants".....
Bon il semble bien qu'il reste des progrès à faire; c'est sûr! Mais ce n'est pas là notre question.

Notre question est davantage :"Comment vont évoluer les discriminations?". De nouvelles discriminations vont elles apparaître?
Les footballeurs, les robots humanoïdes, Les simples d'esprits, les homosexuels, les noirs, les communistes, les hommes politiquesles chrétiens, les femmes, les musiciens, les musulmans, les brunes, les ouvriers, les juifs, les patrons, les non diplômes, les vieux, les toulousains, les intellectuels, les jeunes, les blonds, les étrangers, les enfants, les handicapés, les trop belles mariées, les républicains, les gros, les petits, les syndicalistes, les blancs, les femmes poilues, les carnivores, les maigres, les garçons, les chômeurs, les hommes imberbes, les barbus,  les roux, les bouddhistes, les gars du Pas de Calais, les religieux, les prisonniers de droit commun, les malades, les homosexuels, les bimbos, les sobres,  les palestiniens,  les transgenres, les portugais, les ceux nés en décembre,  les no-sex, les femmes enceintes, les végétariens, les fonctionnaires, les téléspectateurs, les laids, ceux qui ne sont pas l'objet de la discrimination positive, les ratons-laveurs et tous les autres   ...  vont ils être l'objet de nouvelles discriminations ou du renforcement d'anciennes ou au contraire les discriminations vont elles globalement diminuer pour disparaître?

Pour préparer le débat 

Citation d’Albert Einstein : "Si la relativité se révèle juste, les allemands diront que je suis allemand, les suisses que je suis citoyen suisse, et les français que je suis un grand homme de science. Si la relativité se révèle fausse, les français diront que je suis suisse, les suisses que je suis allemand et les allemands que je suis juif."

 A voir absolument : Les petits sont plus intelligents

la définition : La discrimination consiste à priver un individu de la pleine jouissance de ses droits et libertés politiques, civiques, économiques, sociaux et culturels. la suite 

Une nouvelle discrimination? : Quelques jours avant la rentrée, le gouvernement Ayrault a adopté, contre l’avis de plusieurs syndicats d’enseignants, un texte qui exclut à l’avenir de l’accès aux concours de l’enseignement privé les étrangers et les étrangères ressortissantes de pays situés hors de l’Union européenne. la suite
 

Articles : Les Roms en Europe au 21e siècle : violences, exclusions, précarité Les roux, cibles d'un racisme ordinaire Les grosses fesses sont plus intelligentes  la discrimination positive
Vidéos : Une série de 7 vidéos (Radio Canada) -  Handicapé, François Castellazi enregistre son altercation avec la police sur un parking
Un film : La vague

Le débat

 La forme :  

Toujours beaucoup de monde , par vague..... En introduction j'ai demandé aux participants de remplir un questionnaire, les résultats du questionnaire sont en ligne ici (bientôt).

Un visiteur inattendu! Un professeur qui s'est perdu à finalement trouvé de la lumière au club. Il est rentré. Il est  parti et ... finalement revenu et resté. C'est la première fois qu'un autre "adulte de plus de 15 ans" participe au débat .... il me fera cependant remarqué que sa présence à déterminer certains participants à rebrousser chemin et donc ne pas participer au débat.

Le fond :

La notion de discrimination dans une démocratie est toujours complexe à appréhender, du fait de son illégalité. Elle ne peut qu'être pressentie par des statistiques et encore si celles-ci existent, ce qui n'est pas le cas par exemple, des discriminations ethniques en France. Projeter Les discriminations dans un futur procède donc d'une double difficultés. En premier lieu une estimation difficile des discriminations actuelles de leurs causes et en second lieu des interférences possibles avec les changement de ces causes dans une société future. De plus de quelle société parlons-nous ?

C'est donc à une exercice de Sociologie-Fiction que nous nous sommes attelé. Ne nous le cachons pas, notre recherche ou invention s'est avéré difficile.           

La discrimination est rapidement définie comme le mauvais traitement (moquerie, discrimination à l'embauche, salaire, logement ....) lié à la différence (physique, culturelle, sexuelle, religieuse ..... )

Dans son ensemble le débat est désorganisé et l'évocation d'une discrimination entraînant immédiatement des commentaires et des anecdotes qui elles-mêmes amènent l'évocation de nouvelles discriminations.   

Mon rôle étant de garder le débat centré sur une question J'ai essayé de garder le débat centré sur la discrimination lié à la possession d'animaux. Cette caractéristique me semblait une bonne idée à étudier car les animaux de compagnie ont un rôle important pour les collégiens et la relation de l'homme et de l'animal est en constant changement dans notre société. Le résultats est au final bien maigre.

Cependant le débat a été animé. Les participants ont tous parlé. Et nous avons réfléchi sur le moment (Kairos) où la discrimination frappe ainsi que sur l'utilisation de la cohérence et de l'importance de la chose plausible dans la construction d'une (socio) fiction...  !  

Echanges du débat les échanges rapportés ici sont des extraits qui peuvent être tronqués (réflexions hors sujet, anecdotes, chahuts ... ne sont pas rapportés) afin d'en simplifier la lecture.   

Le débat commence par l'évocation des discriminations actuelles. Puis l'animateur explicite le sujet en pré-supposant que si la société change les discriminations vont aussi changer. Qu'est qui va changer ?

Echanges 

Participante A. : "Je pense que dans l'avenir les homosexuels seront moins discriminés"
Participante B : "Je pense que les homosexuel, ils vont pouvoir plus (d'avantage) sortir"  
Participante A. : "Je pense même que plus tard nous serons tous bi-sexuel. Sérieusement j'ai vu une série où il disait que nous allons tous devenir bi-sexuel". 
Participante C à Participante A : "Tu es bi ?". 
L'animateur : "Vous êtes tous d'accord avec cela?"
Participante C. : "Je pense le contraire, il y a des religions où on ne peut pas."  
La Participante C profite de la distribution des questionnaires pour chanter un chanson paillarde à l'intention du dictaphone. : "Monsieur vous allez avoir une chanson".
Participante B : "Pour les chrétiens la femme doit être avec un homme." 
Participante C : "Dans la religion musulmane c'est pas possible. Si on est homosexuel en fait on est plus musulman."
L'animateur : "Et donc dans l'avenir il va se passer quoi ?"
Participante C : "Il va y avoir plus d'homosexuels, mais la discrimination va rester la même."
Participante A : "Non il y en aura moins (de discrimination à l'égard des homosexuels)."
L'animateur : "Peut-être que l'on ne parle pas des mêmes sociétés ?"
Participante A : "Un jour on le sera tous (bi-sexuel)." 


 L'animateur prend alors le partie d'inscrire au tableau les 2 hypothèses ....

Le tableau de la discussion

Un peu plus tard la Participante A déclare : "Je pense qu'il faut que j'arrête de regarder des série s qui montre le futur."


Une autre échange : 

L'animateur : "Est-ce que vous penser que dans l'avenir avoir un animal sera d'avantage une cause de discrimination?" 
Participante B : "Oui, déjà on ne peut pas rentrer avec un animal dans un café, dans un super marché ni dans un hôtel.
L'animateur : "Est-ce que tu crois que cela va augmenter?"
Participante A : "C'est parce que des gens sont allergique aux poils"
Ici d'autres discriminations sont évoqués : Pauvres, habillements, absence de permis de conduire, absence de téléphone portable.
L'animateur : "On ne peut pas parler de tout, je vous propose de parler soit des discriminations faites au pauvres soit de celle faites aux propriétaires d'animaux. De quoi voulez vous parler ?"
Le groupe : "Des animaux ..."
Participante B : "Mon hamster, je lui avais pas donné à manger de deux jours et il est mort."
Le groupe : "C'est horrible."

A partir de ce nomment là le débat va s'enliser sur la place des animaux dans notre société. Faire de la Sociologie-Fiction c'est coton! 

Punk à chat. Plus ou moins d'animaux demain dans nos société? - Participante A : "Quand tu vas dans l'Aveyron, dans le village tu vois les chèvres qui passent, les vaches. En ville tu le verras jamais!"

Le débat dérape ensuite sur la discrimination  faite  aux femmes qui donnent le sein....
L'animateur : "Mais une femme qui donne le sein, elle peut aller à un rendez-vous d'embauche avec son enfant?'
Participante D : "Non cela ne se fait pas"
L'animateur : "Mais comment elle fait ..."
Participante D :  " Je ne sais pas, elle se débrouille, comment elles font les autres ?"
L'animateur : " C'est justement la question: Comment elles font les autres?"
Plus tard 
L'animateur : Le jour de l'entretien d'embauche je me présente différent, je cache mes caractéristiques (autant que faire ce peux) qui pourraient me valoir discriminations .... (je dis pas que je suis fumeur, si je suis gros je m'habille en noir et si d'habitude je suis mal habillé je porte un costume. Pourquoi?"
Participante D : "C'est comme ça!"
Participante E : "Mais après tu t' en fous une fois que tu es embauché tu fais ce que tu veux."
L'animateur : "Oui bon, et pendant la période d'essai tu fais quoi?"
Participante E : "Non, on est comme on est, si il ne nous aime pas il ne nous prend pas."
Participante D : "Dans ce cas là tu ne trouvera jamais de bouleau."
L'animateur à Participante E : " donc si tu es un Punk à chien qui se déplace avec son chien et que tu viens comme tu es, tu viens avec ton chien, ou si tu es une femme qui donne le sein tu viens avec ton bébé?"
Le groupe : "Non" 
......

La fin: On trouve un truc! Nous sommes "sauvés" par la gendarmerie !


On "sauve" le débat grâce à une intervention de la gendarmerie, la veille sur sur le collège. Cette intervention portait sur les risques de l'utilisation de Facebook. Il apparaît alors évident qu'avoir des photos compromettantes (photos donnant de soi une image dégradante) disponible sur Internet sera fortement discriminant.

Participante B : "Hier on a parlé à la gendarmerie, ils ont dit que si on volait un objet on pouvait être bloqué pour son emploi." 
L'animateur : "Oui donc en fait tous les fichiers pourraient être une cause de discrimination, comme "Base élève"."  

Participante A : "J'ai voulu leur en parler de base élève, mais ils ne connaissaient pas, personne dans le groupe ne connait "Base élève" .... ".

 Base élève le wiki



Les questions dans la valise 


Comment échapper aux fichages discriminant (Facebook, Base-élève et les autres)?
On doit se présenter "comme on est" ou "comme il faut" à un entretient d'embauche ?




Aucun commentaire:

Publier un commentaire