Rechercher dans ce blog

vendredi 3 octobre 2014

Vendredi 10 Octobre 2014 - Pourquoi les adultes décident de tout ?

Les adultes décident pour tous et de tout. Si parfois dans la sphère privée comme par exemple au sein de la famille les enfants peuvent être invités à donner leurs avis, dans la sphère publique, les enfants n'ont aucune place ni aucune légitimité. Les hommes et femmes politiques eux sont le plus souvent des personnes d'un certain age et les jeunes sont sous représentés, alors les enfants....



Cette position qui fait du jeune majeur et encore plus du non majeur un non citoyen est-elle justifiable ? Quel sont les arguments pour conserver ou modifier ce fonctionnent.

Les règles qui s'appliquent aux jeunes sont souvent plus sévères que celles qui s'appliquent aux adultes. Par exemple le projet de loi sur la conduite et la consommation d'alcool. Un rapport sur la sécurité routière remis au ministère de l'Intérieur en juillet dernier, préconise notamment d'abaisser le taux d'alcool autorisé dans le sang des conducteurs novices....

Françoise Dolto dans "La cause des enfants" déclare  : FAIRE VOTER LES ENFANTS

Françoise Dolto en 1932. (AFP)
Nulle part le fait d'être père ou mère ne donne plus de voix au citoyen qui est responsable de futurs adultes. Il est tout à fait inhumain de penser que ceux qui ont mis au monde n'ont qu'une voix, comme le vieillard, comme le célibataire à vie, alors qu'ils représentent l'humanité montante. 
Je propose entre autres : Dans une famille de quatre enfants (deux garçons et deux filles), le père devrait avoir trois voix, et la mère trois voix, la voix des filles à la mère, la voix des garçons au père, jusqu'à leurs 12 ans. 
Et puis à 12 ans, les enfants voteraient. On les laisserait devenir responsables de leur propre voix. Ce serait consultatif de 12 à 18 ans (puisque la majorité n'est, hélas qu'à 18 ans). Mais au moins, on aurait, en face du vote exécutif des adultes, le vote consultatif des 12 à 18 ans, ce qui donnerait une image du pays en devenir, et surtout donnerait le moyen aux élus, de faire quelque chose pour l'avenir du pays.
Alors qu'on ne parle jamais que de l'actuel du pays et du passé du pays. On fait des choses pour les vieillards, on fait des choses pour les adultes. Mais pour les enfants, presque rien. Même à l'école, on leur donne ce qu'ils ne demande pas puisque la moitié ne suit pas l'école... ce qui prouve qu'on leur donne quelque chose qui ne leur convient pas et que c'est venu de ce qu'on ne s'est pas occupé de la population montante, dans le scrutin dit universel. Il n'est pas du tout universel puisque les enfants n'ont pas de voix à travers leurs parents, et ensuite à exprimer par eux-mêmes.
Elle est débile ou perverse cette démocratie qui ne veut pas compter avec les enfants.
J'ai essayé de dire à un député, familialement proche, que je trouvais qu'on devrait tout faire pour soutenir les jeunes à s'intéresser à leur présent et à leur devenir. Non à la politique politicienne mais oui à la politique de la vie qui monte dans un pays.
Il m'a répondu : "Mais c'est totalement impensable, ça changerait complètement la carte électorale." - "Tant mieux! Les parents qui ont des enfants qui sont l'avenir du pays auraient autant de voix que d'enfants, au lieu de donner autant de voix à des gens qui ne défendent que leur sécurité existentielle personnelle et non l'avenir." 

La municipalité de Noé réfléchit à la création d'un Conseil Municipal des Jeunes, Est ce une bonne idée ? Qu'en pensez vous ?




Pour préparer ce débat ------------------------------------------------------------------------

Les articles : 

Les jeunes ne sont pas des sous-citoyens! http://www.iledefrance.fr/jeunes-ne-sont-pas-citoyens :Au moment de la campagne de recrutement du Conseil régional des jeunes (CRJ), entretien avec l’une de ses membres : Raphaëlle Rémy-Leleu, 22 ans, étudiante en communication à l'IEP....

Le droit de vote à 16 ans, bonne ou mauvaise idée ?  http://citizenpost.fr/2013/09/droit-vote-16-ans-bonne-mauvaise-idee/#.VA2mJmN0Gno Le droit de vote pour à 16 ans ? Le gouvernement y songe et travaille sur un statut de « pré-majorité » qui permettrait aux jeunes de 16 à 18 ans de voter aux élections locales....

La pré-majorité ?  http://pre-majorite.fr/  L'Association pour la Capacitation Juridique des Adolescents et la Pré-Majorité

Conseil municipal d'enfants http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_municipal_d'enfants : Un Conseil municipal des enfants, ou conseil communal des jeunes, forum de la jeunesse, est en France, une instance municipale destinée aux enfants ou aux jeunes, créé par des délibérations adoptées en conseils municipaux. Il a un rôle consultatif (ses délibérations n'ont pas force réglementaire si elles ne sont pas approuvées par délibération du conseil municipal élu ou du maire). Après des ébauches dans les années 1960 et 70, le premier de ces conseils "modernes" a été créé en France à Schiltigheim (Bas-Rhin), en 1979. D'autres conseils ont vu le jour dans les années 1980, mais surtout depuis 1990 et au début des années 20000....

Assemblée nationale/ Sénat : Ces vieux qui nous gouvernent
http://www.francesoir.fr/actualite/politique/assemblee-nationale-senat-ces-vieux-qui-nous-gouvernent-158963.html En souhaitant interdire la députation aux personnes de plus de 67 ans, Arnaud Montebourg a mis en lumière une particularité de la vie politique française : l’âge élevé de nos représentants....

Les vidéos :



Les jeunes ont-ils leur place en politique ?


Pré-majorité Vodéà de l'association http://pre-majorite.fr/  

Projet du conseil Municipal Enfants - BEAUREPAIRE 


 Le conseil municipal des enfants de Viry-Châtilon


Le Conseil Municipal Jeunes, qui existe depuis 1997, permet aux Vannetais de niveau 4e et 3e, de participer activement à la vie de leur ville.

Séance plénière du Conseil général des jeunes du Jura - 13 février 2013 


Alors majeur à 11 ans, à 16, à 18, à 21 ou à 50  ?

Un débat en ligne POUR OU CONTRE LE DROIT DE VOTE AUX ENFANTS
quelques réflexions extraites du débat :
  • "Je suis pour. Les enfants ont le droit de voter car nous aussi on a des droits. Même il devrait y avoir un enfant président !!!!!!!!!"  Mathieu
  • "Moi je suis pour, car les enfants ont bien le droit de s'exprimer à partir de 12 ans... Il y a des enfants sérieux... Et puis les enfants voient le monde différemment que les adultes donc ils ont des d'idées!!! Et comme on dit: "la vérité sort de la bouche des enfants!!" Alix,12 ans
  • "Je pense que les jeunes qui ont plus de seize ans devraient pouvoir voter politiquement, mais à vrai dire, quand j'aurai 18 ans, je serai contre l'idée!" Paul, 16, Liverpool, Grande-Bretagne
  • "Contre : quand on est un gamin, on ne se rend compte de rien! On ne sait pas forcément juger ce qui est le mieux pour nous!" Hélène, France
  • "Je suis pour le droit de vote des enfants. On pourrait donner notre avis et contre car ça ne changera rien, c'est toujours les parents qui décideront!!" Anonyme
  • "Le droit de vote pour les enfants ? Je trouve cela complètement ridicule, les enfants sont trop jeunes pour décider des décisions politiques, sans compter l'influence des adultes : certains obligeraient leur enfants à voter pour la personne qu'ils jugent convenable. Surtout, je pense qu'il ne faut pas embêter les enfants avec ça" Sandrine
  • "Je voudrais te poser une question. Tu dis que les enfants devraient voter mais à partir de quel âge? pas dès la naissance?" Anonyme

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le débat

La forme

Nous avons un invité adulte, Damien. La présence inhabituelle d'un adulte supplémentaire bloque la conversation. Tellement que j'interviendrais pour préciser que Damien n'est pas de l'éducation nationale mais qu'il est un parent d'élève comme moi. Cela détend un peu les choses. 
Le débat est en deux parties. La première partie se concentre sur les droits des enfants, la deuxième partie est davantage une recherche de solution pour redonner plus de droit. En premier lieu un participant reprend les différents points soulevés par le site http://pre-majorité.fr.

Le fond 

Le tableau de la séance

En premier lieu un participant reprend les différents points soulevés par le site http://pre-majorité.fr.

-         Ta famille peut t’imposer ton orientation scolaire !
-         On peut ouvrir ton courrier !
-         En droit français, tu n’as même pas le choix de tes amis !
-         Pas d’association avant 18 ans
-         On peut t’imposer une religion jusqu’à 18 ans
Les enfants semblent étonnés, mais ne contestent pas plus que cela.

L'animateur interroge ensuite sur le pouvoir des enfants à décider dans la société. la question est suivie d'un grand blanc ....
Participante A : Les adultes décident tout pour tous parce que c'est pour notre bien.
Une autre participante : Nos parents ne savent pas comment on va réagir. Les adultes du collège ou ceux dans un magasin ne peuvent pas savoir si cela va nous convenir ou pas.
Participante A : Les parents ils savent nos goûts parce qu'ils nous ont fait.
L'animateur : Tu me dis : "Mes parents ils ne me demandent jamais mes goûts, mais ils les connaissent." ?
Participante A : Oui, ils les savent par apport à ce que je porte.
L'animateur : Mais si c'est eux qui on choisit ce que tu portes ?
Participante A : Ils choisissent d'abord et ensuite ils me demandent. mp3

Une participante : Les adultes vont nous dire qu’on ne sait pas ce qui est bien ...
L'animateur : Mais avoir eu une longue vie, cela donne des bonnes idées?
Un participant : Non, certaines personnes vivent vieux et sont cons comme des manches à balais. mp3

Une participante : Certaines idées que l'on aurait enfant, quand on est plus grand on y pense plus et certaines idées qu'ils ont pour l’école ne sont pas bonnes car ils n'y sont plus.
Une autre participante : En plus à 13 ans, les adultes nous prennent encore pour des gamins. mp3

L'animateur : Tu penses qu'un adulte ne peut pas se tromper ?
Une participante : Je sais pas , mais j'ai jamais vu une injustice mp3



C'est une fille , la chambre est rose, moi j'ai été dormir dans la chambre de mon frère parce que au bout d'un moment ça me sortait par les yeux le rose. mp3

Pour eux ils sont adultes et il ne réfléchissent plus de la manière dont ils réfléchissaient quand il étaient enfants mp3



Une participante  : Si c'est nous qui décidons tout, cela ne va pas aller. Par exemple certains vont manger des hamburgers et des frites tous les jours.
Une autre participante répond : Mais si certains  sont dans ce comportement, c'est que on les a trop bridés et qu'ils veulent être libres. Si on leurs permettait de décider des le début, depuis qu'ils étaient petits, ils se sentiraient plus responsables. mp3
   

L'animateur : Tu crois que l'on peut savoir décider du jour au lendemain le jour de ses 18 ans ? Que cela ne s'apprend pas?
La participante : Oui ! On fait comme ses parents.
L'animateur : Tu ne décides rien donc. Dans ce cas là tu copies tes parents.
La participante : Oui ..... mp3

L’animateur : On pourrait faire une liste des choses pour lesquelles on ne vous demande pas assez votre avis ou que l’on ne vous laisse pas faire et sur les quelles vous voudriez vous exprimer ou agir davantage :
     -         Choisir le programme télé en famille
-         Choisir les vidéos qui illustrent les cours
-         Pouvoir acheter ce que je souhaite avec mon argent de poche
-         Pouvoir écrire sur les murs de ma chambre
-         Pouvoir décorer ma chambre
-         Ne pas avoir des croix non méritées (une croix est une observation au collège) et nous voulons pouvoir discuter des avertissements donnés par les professeurs 
-     Avoir droits à des explications pour les cours de la part des professeurs et qu'ils respectent notre rythme de compréhension et que l'on considère notre vision des choses
-     J'aimerai être respecté(e) pendant la classe 
-     Choisir le menu à la cantine
-     Avoir un point d'accueil des jeunes dans le village
-     Plus de livres à la bibliothèque dans le village et choisir les livres
-     Un cinéma dans le village
-     Avoir un endroit pour faire de la musique
-     Participer à la conception des programmes scolaires
-     Prendre plus souvent des décisions pour éviter la réponse "Je ne sais pas" 
-     Avoir le droit de manifester
-     ............




Trois propositions pour changer les choses 
          1)   Un Conseil Municipal des Jeunes à Lavernose
          2)   Rejoindre  l'association pour la pré-majorité http://pre-majorite.fr.
          3)   Ecrire à notre député!




--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rodolphe DUMOUCH de l'association ACJAPM et membre actif du site http://pre-majorite.fr nous fait part d'une remarque sur la liberté de création d'association que nous pensions à tord interdite pour les moins de 18 ans. Il nous déclare :
"Il n'est pas tout-à-fait exact que les parents ont tout ces droits ni que les jeunes subissent tous ces interdits. Il y a la CIDE qui est en contradiction avec ces textes (et qui s'applique directement en France d'après la Cour de Cassation), il y a la doctrine, il y a la jurisprudence et il y a les pratiques des juges. 
La Loi de 1901 était parfaitement ouverte aux moins de 21 ans pour créer une association ; c'est son amendement de 2011 qui crée une restriction. Restriction susceptible d'être remise en cause par la première jurisprudence.
Nous sommes donc, contrairement à vos affirmations dans le débat, non pas dans du ferme et du sûr, du type "la loi c'est la loi" mais bien dans le flou, dans le domaine de la recherche et de l'innovation juridique. Nos pratiques, celles de la société civile peuvent donc interagir de façon cruciale. 
Nous avons déjà déclaré des présidents de 15 ans, justement, preuve que ce n'est pas interdit ; les préfets et sous-préfets n'ont pas attaqué l'association probablement parce qu'ils savent que la jurisprudence nous sera favorable. 
Précisément, déclarer des associations de mineurs en Haute-Garonne (vous avez en plus le juge Bardout sur place !) ne peut que renforcer notre position." 
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et pour répondre à la participante qui nous parle de "faire comme ses parents" un film à voir ...

A suivre ........


1 commentaire:

  1. Merci pour ce commentaire. J'ai placé votre vidéo et un lien vers votre site dans l'article. pour notre part nous pensons que le trop faible intérêt des jeunes pour ces questions est facilement explicable par le manque d'éducation à la pensé critique.

    RépondreSupprimer