Rechercher dans ce blog

mercredi 2 septembre 2020

La philosophie est-elle une occupation sérieuse ? - 26 septembre 2020 - Médiathèque de Noé 11h


En pleine crise sanitaire, certains décident de se regrouper bravant le virus pour faire de la philosophie. La philosophie est-ce sérieux ?

Il nous faut définir ce qu'est ce "sérieux" et nous attaquer à la question de ce qu'est la philosophie.

Sérieux est ici pris dans le sens d'important, de ce qui mérite de l'attention. Le dictionnaire nous dit  "Qui prend en considération ce qui mérite de l'être." .  "

Eric Braun déclare : "On peut dire d'une chose qu'elle est sérieuse quand elle veut résoudre un problème vital" 

Voilà peut-être notre première difficulté : Si la philosophie est définie comme l'amour de la sagesse et la sagesse tel que :" La sagesse (équivalent en grec ancien σοφία / sophía) est un concept utilisé pour qualifier le comportement d'un individu, souvent conforme à une éthique, qui allie la conscience de soi et des autres, la tempérance, la prudence, la sincérité, le discernement et la justice s'appuyant sur un savoir raisonné", la philosophie serait lors l'amour de ce qui importe et donc l'amour du sérieux. 

Luc Ferry la philosophie c'est se sauver sans dieu

Pourquoi philosopher, est ce vraiment important ? Pourquoi si c'est sérieux ne le faisons nous pas plus souvent ? Si ce n'est pas sérieux, pourquoi le faisons nous ?

Pourquoi la philosophie fait tant de bien quand tout va mal ? La leçon de Socrate.



Eric Braun dans Pourquoi la philosophie ne sert à rien : 
"A quoi sert la philosophie dans le monde moderne ? Probablement pas à grand chose. Elle n'est pas utile dans le champ du savoir qui se débrouille très bien sans elle. Elle ne sert pas non plus beaucoup à fixer les valeurs qui sont celles d'un monde capitaliste... Le monde moderne ne supporte pas la philosophie car il ne supporte pas l'oisiveté.... Dans la mesure où la philosophie est le contraire de ce qu'elle prétend être, c'est à dire raison, dans la mesure où son objet et unique sujet est de contrôler cette essence incontrôlable qui a été identifié par Spinoza, Nietzsche ou Merleau-Ponty qui est celle du désir et jamais celle de sa modération, on peut évidement se demander à quoi tout cela sert.

Jürgen Habernas déclare : "Le problème est le caractère autoréférenciel de la raison"  


La philosophie ça sert a rien

Déclaration de Calliclès dans Gorgias de Platon. Bon pour les jeunes! 

"C’est juste le même sentiment que j’éprouve à l’égard de ceux qui s’adonnent à la philosophie. J’aime la philosophie chez un adolescent, cela me paraît séant et dénote à mes yeux un homme libre. Celui qui la néglige me paraît au contraire avoir une âme basse, qui ne se croira jamais capable d’une action belle et généreuse. Mais quand je vois un homme déjà vieux qui philosophe encore et ne renonce pas à cette étude, je tiens, Socrate, qu’il mérite le fouet. Comme je le disais tout à l’heure, un tel homme, si parfaitement doué qu’il soit, se condamne à n’être plus un homme, en fuyant le cœur de la cité et les assemblées où, comme dit le poète, les hommes se distinguent, et passant toute sa vie dans la retraite à chuchoter dans un coin avec trois ou quatre jeunes garçons, sans que jamais il sorte de sa bouche aucun discours libre, grand et généreux."

France Culture A quoi sert la philosophie ?


Pour Marc Aurèle, seule la philosophie permet de nous guider au milieu des écueils de l’existence ; pour Voltaire, elle est un remède au fanatisme ; ou pour Sartre et Beauvoir, elle est ce qui nous dévoile le monde et permet d’y cheminer. Plus intéressant, encore, Rousseau pour qui la philosophie est comme un magasin d’idées, comme si pour le coup elle nous permettait de réussir à penser, à s’instruire.

Albert Camus

"Il n'y a qu'un problème philosophique vraiment sérieux: c'est le suicide. Juger que la vie vaut ou ne vaut pas la peine d'être vécue, c'est répondre à la question fondamentale de la philosophie." 

 H.D. Thoreau 

La philosophie est accessible à tous car elle est l'affaire de tous.  Elle n'est pas dogmatique, elle est l’exercice d’une pensée réflexive et critique qui n’est jamais fermée sur elle-même. Elle n'est pas déconnectée du réel, elle s'enracine et s'alimente de notre expérience du réel.  De toutes les activités humaines, elle possède la valeur et l’utilité la plus haute pour l’homme car elle se donne pour finalité la réalisation de "la vie heureuse". "

Un article à lire : Pour être franc, la réponse est simple : la philosophie ne sert à rien. Sa contribution au PIB national est nulle.

Épicure - Lettre à Ménécée - La philosophie comme antidépresseur?

"Quand on est jeune il ne faut pas remettre à philosopher, et quand on est vieux il ne faut pas se lasser de philosopher. Car jamais il n’est trop tôt ou trop tard pour travailler à la santé de l’âme. Or celui qui dit que l’heure de philosopher n’est pas encore arrivée ou est passée pour lui, ressemble à un homme qui dirait que l’heure d’être heureux n’est pas encore venue pour lui ou qu’elle n’est plus. Le jeune homme et le vieillard doivent donc philosopher l’un et l’autre, celui-ci pour rajeunir au contact du bien, en se remémorant les jours agréables du passé ; celui-là afin d’être, quoique jeune, tranquille comme un ancien en face de l’avenir. Par conséquent il faut méditer sur les causes qui peuvent produire le bonheur puisque, lorsqu’il est à nous, nous avons tout, et que, quand il nous manque, nous faisons tout pour l’avoir."

La philosophie est-elle une occupation sérieuse ? - 26 septembre 2020 - Médiathèque de Noé 11h


Aucun commentaire:

Publier un commentaire